Skip to content
« Réseau caché au PSG : les suspects avaient des photos intimes de Nasser al-Khelaïfi »

Dans la presse ce matin, une nouvelle affaire qui risque de secouer le Paris Saint-Germain : deux anciens policiers et un lobbyiste ont été mis en examen. Ils auraient transmis des informations confidentielles au club, tout en détenant des documents sensibles sur son président Nasser al-Khelaïfi.

Le + : Recevez chaque matin la revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou tout autre mobile. Et aussi en devenant fan de notre page Facebook…

Le premier tour de l’élection présidentielle au Brésil approche. Alors que l’ancien président Lula reste largement en tête dans les sondages devant Jair Bolsonaro pour le scrutin du 2 octobre, Sortie titre en un « Allelula » – contraction de « go, Lula », et « alleluja ».

Allez, Lula, parce que Sortie est un journal de gauche et que Lula est – faut-il le rappeler – un candidat de gauche. Alléluia pour la même raison, mais aussi parce que c’est une référence aux églises évangéliques, dont l’influence sur la société et les électeurs brésiliens est immense.

Cela dit, dans son dossier consacré à cette élection présidentielle brésilienne, Sortie se concentre sur un homme qui pourrait bien être l’une des clés d’une victoire de Lula : son colistier Geraldo Alckmin, qui n’était autre que son adversaire de droite lors de l’élection présidentielle de 2006. Selon le journal, « le ralliement spectaculaire de ce ténor de droite est un des coups de génie dont Lula a le secret ».

Autre élection décisive sur le continent américain, les élections de mi-mandat, ou « mid-terms », du 8 novembre aux Etats-Unis. Ils doivent permettre de renouveler une partie des membres du Congrès. Les sondages se succèdent et tendent à se ressembler de plus en plus sur le continent américain, et même dans les démocraties en général. Comme au Brésil, deux projets de société s’affrontent lors de ces élections : le Parti républicain repensé à la sauce Trump, un ultra-conservatisme religieux et nationaliste, face à une gauche (ou aux États-Unis plutôt un centre) plus progressiste. Parce que pour le journal Le monde, c’est bien la défense du droit à l’avortement côté démocrate, contre la question de l’immigration pour les républicains, qui font cette campagne. Les tendances donnent toujours une légère avance aux démocrates, mais pour Le monderien n’est gagné.

Les États-Unis, toujours touchés par l’ouragan Ian. Douze décès déjà enregistrés en Floride. L’ouragan, qui a été déclassé en tempête tropicale, se dirige vers le sud-est du pays. Une photo extrêmement impressionnante fait la couverture du New York Times : la ville de Fort Myers, en Floride, sous l’eau. A l’heure des enregistrements filmés coûte que coûte (à la maison, à la télévision, sur les réseaux sociaux bien sûr), ce cliché montre que la photographie de presse parvient encore à capter l’essentiel d’une situation. Cette photographie est signée Marco Bello, de l’agence Reuter.

En France, les conséquences de la -nouvelle- affaire qui secoue le Paris Saint-Germain. Sortie nous rapporte ce matin que deux anciens policiers et un « lobbysite » ont été mis en examen pour – entre autres – « faux et usage de faux » et « complicité de recel de violation du secret professionnel ». Ces trois hommes auraient utilisé leurs réseaux, notamment dans les rangs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), pour transmettre des dossiers confidentiels au Paris Saint Germain.

Sauf que cette affaire comporte en fait deux volets.

Sortie a révélé hier que le lobbyiste, un certain « Tayeb B. », avait été emprisonné et risque d’être torturé au Qatar pendant neuf mois en 2020, car il aurait eu cette fois des informations compromettantes sur le patron du PSG, Nasser al-Khelaïfi.

Le Parisien rebondit sur cet aspect de l’affaire et titre : « Réseau caché au PSG : les suspects avaient des photos intimes de Nasser al-Khelaïfi. » Un scénario digne d’une histoire de barbouzerie se dessine, d’un trio qui aurait aimé gagner sur les deux tableaux : d’un côté, fournir des informations illégales au PSG, de l’autre, récolter des informations privées sur la vie de ses dirigeants. . Lors d’une perquisition au domicile de l’un des policiers mis en examen, les enquêteurs ont découvert des dizaines d’heures d’enregistrements de conversations privées de Nasser al-Khelaïfi, ainsi que des vidéos de sa vie privée. Tayeb B. explique lui-même sa détention au Qatar par le fait que l’Emirat l’accuse d’avoir voulu faire chanter Nasser al-Khelaïfi.

Pour terminer, Le monde rend hommage au saxophoniste de jazz américain Pharaoah Sanders, décédé le 24 septembre à l’âge de 81 ans. Il n’était pas le saxophoniste de jazz le plus connu du grand public – ce qui explique peut-être pourquoi sa nécrologie n’apparaît que maintenant. En revanche, il était connu pour avoir joué, et pour avoir prolongé le message musical d’un géant parmi les géants, celui du saxophoniste John Coltrane.

Le critique de jazz du journal, Francis Marmande, rappelle que la vie du pharaon Sanders est intimement liée à l’émancipation des Noirs américains. Il est né à Little Rock, Arkansas, où il a vu de son vivant les premiers élèves noirs autorisés à entrer dans une école blanche, puis il a rejoint ce courant de jazz dit « free », intimement lié à la lutte pour les droits civiques aux États-Unis. .

Retrouvez la Revue de presse tous les matins sur France 24 (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également la Revue des Hebdos tous les week-ends en multidiffusion.

France 24

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.