retour sur la vie d’une idole

Publié


Durée de la vidéo : 3 minutes

Mort de Françoise Hardy : retour sur la vie d'une idole

Mort de Françoise Hardy : retour sur la vie d’une idole
Mort de Françoise Hardy : retour sur la vie d’une idole
(France2)

Décédée mardi 11 juin à l’âge de 80 ans, Françoise Hardy était une idole et un emblème des yéyés. Ses chansons mélancoliques ont bercé des générations.

Françoise Hardy, décédée mardi 11 juin, n’a jamais cherché à plaire, mais reste une icône de la chanson française. Dès l’âge de 15 ans, la jeune fille introvertie compose des chansons baignées d’une douce mélancolie sur sa première guitare. « Pour qu’une mélodie me touche, il faut qu’elle soit mélancolique, je pense qu’il n’y a pas de belle musique qui ne soit en même temps mélancolique », expliquait le chanteur en 2003.

Dans les années 1960, Françoise Hardy enchaîne les succès. Avec Johnny Hallyday, Sheila et Sylvie Vartan, elle est une reine des yéyés. Elle se démarque également par son style et est l’une des premières en France à porter une mini-jupe et un pantalon. Mick Jagger et Bob Dylan admirent son look et son talent. A 23 ans, elle tombe amoureuse de Jacques Dutronc. Leur relation est étroite et un peu masochiste. Leur fils, Thomas, est né en 1973 et est également devenu chanteur. Ses parents se sont séparés mais n’ont jamais divorcé. Françoise Hardy luttait contre le cancer depuis plus de 20 ans.