Skip to content
Réunion de l’OMS sur le monkeypox, possible urgence sanitaire mondiale


NOUVEAUVous pouvez désormais écouter les articles de Fox News !

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) se réunit jeudi pour discuter de l’épidémie de virus monkeypox et décider si elle justifie d’être déclarée urgence sanitaire mondiale.

Avec des milliers de cas signalés dans des dizaines de pays à travers le monde, la déclaration signifierait que l’agence de santé des Nations Unies considère la propagation de la maladie comme un « événement extraordinaire », avec un risque de transmission supplémentaire.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a qualifié l’épidémie de « inhabituelle et préoccupante ».

En Afrique, où le monkeypox est endémique dans certains pays, il rend les gens malades depuis des décennies, une version tuant jusqu’à 10 % des personnes infectées.

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) prend la parole après sa réélection lors de la 75e Assemblée mondiale de la santé aux Nations Unies à Genève, Suisse, le 24 mai 2022.
(REUTERS/Denis Balibouse)

US MONKEYPOX : OÙ SONT LES CAS MAINTENANT ?

Cependant, au-delà de l’Afrique, aucun décès n’a été signalé et les scientifiques n’ont pas encore trouvé de changements génétiques majeurs dans le virus.

Aux États-Unis, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), il y a maintenant plus de 150 cas confirmés de monkeypox et d’orthopoxvirus.

Réunion de l’OMS sur le monkeypox, possible urgence sanitaire mondiale

Cette image au microscope électronique de 2003 mise à disposition par les Centers for Disease Control and Prevention montre des virions de monkeypox matures de forme ovale, à gauche, et des virions immatures sphériques, à droite, obtenus à partir d’un échantillon de peau humaine associé à l’épidémie de chien de prairie de 2003.
(Cynthia S. Goldsmith, Russell Regner/CDC via AP)

Quarante de ces cas se trouvent en Californie, 22 à New York, 19 dans l’Illinois et 16 en Floride.

LES ÉCHANTILLONS D’ÉGOUTS DE LONDRES CONTIENNENT LE POLIOVIRUS, DISENT LES OFFICIELS

Bien que la majorité des nouveaux cas de monkeypox aient été observés chez des hommes homosexuels ou bisexuels, les experts préviennent que tout le monde est potentiellement à risque.

Réunion de l’OMS sur le monkeypox, possible urgence sanitaire mondiale

Cette photographie prise le 5 mars 2021 montre une pancarte de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’entrée de leur siège à Genève.
(FABRICE COFFRINI/AFP via Getty Images)

Les gens deviennent normalement infecté par le virus de la variole du singe par contact avec de la peau éraflée ou des fluides corporels d’animaux ou d’humains infectés ou par contact avec des matériaux contaminés par le virus.

Le monkeypox, qui est lié à la variole, présente des symptômes plus légers.

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

Certains de ces symptômes comprennent de la fièvre, des frissons, des éruptions cutanées et des douleurs avant que les lésions ne se développent.

L’Associated Press a contribué à ce rapport.


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.