Skip to content
Rock out pour une drôle de tempête

Les Québécois doivent se préparer à des pannes d’électricité prolongées, prévient Environnement Canada, à l’arrivée d’une tempête hivernale qui s’intensifiera dans la journée de vendredi. Des années, de fortes rafales et un risque de pluie verglaçante. Les routes et les trottoirs pourraient ainsi être transformés en « patinoires » dans le sud de la province.




Selon les prévisions de l’agence fédérale, des vents de 70 à 110 km/h souffleront vendredi dans plusieurs régions du Québec. À Montréal, des rafales de près de 90 km/h pourraient être enregistrées.

Des alertes de vent fort et de tempête hivernale ont également été émises pour les Laurentides, Lanaudière, la Mauricie, Gatineau, Québec, l’Abitibi, Baie-Comeau et Charlevoix, entre autres.

« Avec des vents comme ceux-là, on peut s’attendre à des pannes d’électricité un peu partout », explique Jean-Philippe Bégin, météorologue à Environnement Canada.

Rock out pour une drôle de tempête

PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE

Les Québécois pourraient même fêter Noël dans le noir. En raison de l’ampleur de la tempête, le courant pourrait prendre du temps à être rétabli, a-t-il déclaré. « C’est une tempête majeure qui frappe un immense territoire. Ça va compliquer le rétablissement du service », prévient le météorologue.

En marge des préparatifs de Noël, Environnement Canada recommande à la population de fournir de la nourriture, de l’eau et des couvertures pour subvenir à ses besoins jusqu’à 72 heures. Les appareils électroniques doivent également être chargés.

« Pensez aussi à un plan B : puis-je me loger chez des amis ou des proches ? L’idée n’est pas d’alarmer tout le monde, mais de se préparer à l’avance », souligne M. Bégin.

routes dangereuses

De nombreux Québécois devront également reporter ou annuler leurs déplacements, car ils seront perturbés par un cocktail de neige, de pluie et de poudrerie.

Dans la grande région de Montréal, les chutes de neige devaient s’intensifier dans la nuit de jeudi à vendredi. La neige se transformera en pluie vendredi avec un risque de pluie verglaçante en matinée. En fin d’après-midi, les températures descendront rapidement sous le point de congélation et les flocons retomberont. Des accumulations de 20 à 30 cm de neige sont attendues.

« Historiquement, c’est ce qui cause les patinoires sur les trottoirs et sur les routes », prévient Jean-Philippe Bégin. «Évitez d’être sur la route dans le sud du Québec demain», insiste le météorologue.

Dans l’est du Québec, Environnement Canada prévoit des accumulations de neige entre 30 et 50 cm, voire plus par endroits. La combinaison de vents violents et de chutes de neige pourrait grandement réduire la visibilité et entraîner des fermetures de routes.

Un risque de débordement côtier a également été émis dans les régions de Québec, de Charlevoix et de Baie-Comeau, en raison de niveaux d’eau supérieurs à la normale et de vents violents attendus vendredi en fin de journée.

Les villes se préparent

La Ville de Montréal demande à la population d’éviter de sortir vendredi, puisque les équipes municipales d’entretien s’attendent à un « grand défi » pour réussir à maintenir les rues et les trottoirs praticables pour les véhicules et les piétons.

«C’est particulier, parce qu’on va vivre deux saisons en 24 heures, avec de grosses précipitations, tant de la neige que de la pluie», a déclaré Philippe Sabourin, porte-parole de la Ville de Montréal, en entrevue téléphonique. . « C’est le mélange qui rend le défi plus grand. »

Les employés municipaux devront donc d’abord pousser la neige pour dégager les rues, puis dégager les puisards pour que la pluie puisse s’écouler dans les égouts pluviaux.

L’épandage de sel sera probablement inutile dans les premières heures de la tempête, puisque la pluie diluera alors tout. Nous nous préparons donc à épandre du gravier fin au début, en gardant le sel pour plus tard, lorsque les températures redescendront.

La ville de Québec est également en alerte. Le maire Bruno Marchand a tenu jeudi à rassurer les citoyens.

La Ville est prête. La cellule de crise est activée et prête à prendre soin des citoyens du Québec.

Bruno Marchand, maire de Québec

La Ville a notamment triplé son équipe de gardes forestiers urbains, anticipant plusieurs branches cassées. La météo annonce des rafales à 80 km/h vendredi soir dans la capitale. Les autorités s’inquiètent également de la succession de neige puis de pluie, suivie d’un refroidissement.

«Le pire scénario serait 25-30 cm de neige, puis 20-25 mm de pluie, et après ça, un refroidissement important», note Éric Grondin, directeur de la division de gestion du déneigement à la Ville de Québec.

Écoles fermées, vols annulés

Les vacances de Noël sont arrivées plus tôt que prévu pour des milliers d’étudiants à travers la province.

Par mesure préventive, les centres de services scolaires de Montréal, Marguerite-Bourgeoys et Pointe-de-l’Île ont décidé de fermer leurs écoles vendredi. Aucun cours ou formation à distance n’est prévu pour tous les élèves des secteurs primaire, secondaire et adulte.

Du Lac-Saint-Jean à l’Abitibi, en passant par Québec et l’Outaouais, de nombreux centres de services scolaires ont également décidé de fermer leurs établissements.

Enfin, les voyageurs prévoyant de prendre un vol feraient mieux de se renseigner sur la situation. À l’aéroport Montréal-Trudeau, notamment, plusieurs vols intérieurs ou vers les États-Unis prévus jeudi soir ou vendredi ont été retardés ou annulés. « Un mélange de précipitations est attendu à Montréal de jeudi à samedi, ce qui pourrait perturber les horaires des vols », a indiqué l’aéroport sur son site Internet.

Quelques sites de référence


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.