Skip to content
Roman Abramovich sanctionné pour 15 milliards de livres sterling contre sept oligarques russes

« Chelsea ne peut pas vendre de billets pour les prochains matchs »

Le gouvernement a déclaré à Chelsea qu’il ne pouvait même pas vendre de billets pour les matches et toute prise de contrôle est désormais suspendue dans le cadre de la commande.

M. Abramovich est décrit par le ministère des Affaires étrangères dans la nouvelle déclaration comme « l’un des rares oligarques des années 1990 à conserver son importance sous Poutine ».

La secrétaire à la Culture, Nadine Dorries, a déclaré que Chelsea pourra toujours jouer des matchs et payer le personnel.

« L’attaque de Poutine contre l’Ukraine se poursuit et nous assistons à de nouveaux niveaux de mal d’heure en heure. Aujourd’hui, le gouvernement a annoncé de nouvelles sanctions contre des individus liés au gouvernement russe. Cette liste comprend Roman Abramovich, le propriétaire du club de football de Chelsea », a-t-elle déclaré.

« Notre priorité est de demander des comptes à ceux qui ont permis au régime de Poutine. Les sanctions d’aujourd’hui ont évidemment un impact direct sur Chelsea et ses supporters. Nous avons travaillé dur pour nous assurer que le club et le football national ne soient pas inutilement lésés par ces sanctions importantes. . »

« Pour garantir que le club puisse continuer à concourir et à fonctionner, nous délivrons une licence spéciale qui permettra aux matches d’être remplis, au personnel d’être payé et aux détenteurs de billets existants d’assister aux matchs tout en privant Abramovich de bénéficier de sa propriété du club . »

« Je sais que cela apporte une certaine incertitude, mais le gouvernement travaillera avec la ligue et les clubs pour continuer à jouer au football tout en veillant à ce que les sanctions touchent ceux qui sont prévus. Les clubs de football sont des atouts culturels et le fondement de nos communautés. Nous nous engageons à les protéger. « 


telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.