routes très fréquentées en Île-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes ce samedi

Ce samedi, de nombreux touristes français et étrangers prennent la route pour leurs vacances, selon Bison Futé, qui appelle donc les automobilistes à la prudence.

Le soleil revient… et les Français commencent à prendre leurs vacances. Ce week-end, une semaine avant les dates officielles des vacances scolaires, nombre de nos compatriotes prennent la route, selon Bison futé. « Il s’agit principalement de Français, non soumis aux obligations scolaires, qui prennent leurs vacances dès le début de l’été pour bénéficier d’une moindre fréquentation, mais aussi de touristes étrangers en provenance des pays voisins »précise le service gouvernemental, qui appelle les conducteurs à la prudence.

Dans le détail, les perturbations ont commencé le vendredi 28 juin. L’ensemble du pays est passé à l’orange aussi bien dans le sens des départs que dans celui des retours, avec un trafic « difficile ». Dans le sens des départs, la région Île-de-France était en rouge, symbole du trafic « très difficile ».

Les gens tout au long du week-end

Les difficultés perdurent tout le week-end, mais dans une moindre mesure. Samedi 29 juin, la région Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes sont en jaune, dans le sens des départs, tandis que le reste du territoire est en vert dans les deux sens. Autour de Paris, « Des ralentissements pourraient apparaître relativement tôt le matin, notamment sur l’autoroute A10 et dans une moindre mesure sur l’autoroute A6 »note Bison intelligent. « L’autoroute A13 pourrait également connaître des problèmes de circulation à partir du milieu de matinée. », et jusqu’en début d’après-midi, ajoute du service. Pour éviter les embouteillages, il faut donc quitter la région Ile-de-France. « avant 8h »et éviter l’A7 et l’A75 à partir de 10h

Samedi 29 juin, des difficultés sont attendues dans deux régions.
Capture d’écran de Bison Futé

En Île-de-France, samedi, à 10h55, 60 kilomètres de ralentissements ont été enregistrés par les autorités. Un niveau « inhabituel »et augmentant progressivement tout au long de la matinée. Sur l’ensemble du pays, la situation est restée relativement calme, avec 242 kilomètres de bouchons, selon Bison futé. Là encore, la courbe progressait lentement mais sûrement.

Le jour du premier tour des législatives, dimanche 30 juin, aucune perturbation n’est prévue dans le sens des départs. En revanche, dans l’autre sens, une nouvelle fois, l’Île-de-France et l’Auvergne-Rhône-Alpes concentreront les difficultés. Les axes routiers très fréquentés la veille – l’A7, l’A10, l’A6, la N205 – seront, une nouvelle fois, évités.

Dimanche 30 juin, deux régions sont concernées par les ralentissements.
Capture d’écran de Bison futé