Skip to content
Sacked Ratten retrouve Clarkson à North Melbourne




L’ancien entraîneur de St Kilda, Brett Ratten, retrouvera Alastair Clarkson en tant qu’assistant à North Melbourne, six semaines seulement après avoir été limogé par les Saints.

Ratten a rejoint les Kangourous à temps partiel et travaillera avec leur groupe de milieu de terrain, soutenant son collègue assistant Jordan Russell.

Il a précédemment travaillé sous le nouveau patron de North Melbourne, Clarkson, pendant six saisons entre 2013 et 2018, notamment en jouant un rôle dans le premier ministre de Hawthorn à trois tours entre 2013 et 2015.

Ratten a été limogé par St Kilda le 13 octobre, moins de 100 jours après avoir signé une prolongation de contrat de deux ans, et a depuis été remplacé par Ross Lyon.

Le joueur de 51 ans a été l’entraîneur intérimaire de St Kilda pour les six derniers tours de la saison 2019, après le départ d’Alan Richardson, puis a été entraîneur principal de 2020 à 2022.

Ratten a également entraîné Carlton entre 2007 et 2012.

« Brett arrive au club en tant que footballeur expérimenté et compétent et nous sommes ravis de l’accueillir à Arden St », a déclaré le directeur général du football de North Melbourne, Todd Viney, dans un communiqué.

« Brett est un opérateur très apprécié qui a fait partie du succès du premier ministre pendant son séjour à Hawthorn.

« Sa vaste expérience d’entraîneur sera un énorme atout pour notre club. »

Les Kangourous ont déclaré qu’ils chercheraient à pourvoir un poste vacant d’entraîneur dans les semaines à venir, après ne pas avoir renouvelé les contrats des anciens assistants Anthony Rocca et Heath Younie.

Clarkson a commencé son travail chez North le 2 novembre malgré un panel enquêtant sur de graves allégations de racisme à Hawthorn entre 2008 et 2016.

Clarkson et l’entraîneur des Brisbane Lions, Chris Fagan, sont des personnages clés de l’enquête indépendante.

Les deux hommes nient fermement toutes les allégations portées contre eux.

© AAP



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.