Skip to content
Sc réserve une ordonnance sur la punition dans une affaire d’outrage contre Vijay Mallya

Observant que la procédure contre Vijay Mallya a heurté un mur mort, la Cour suprême a procédé jeudi à réserver le verdict sur le quantum de la peine contre l’homme d’affaires fugitif, accusé dans une affaire de défaut de paiement de plus de Rs 9 000 crore impliquant son défunt Kingfisher Airlines, dans un cas d’outrage où il a été reconnu coupable. Un banc de juges UU Lalit, S Ravindra Bhat et PS Narasimha a réservé le jugement après avoir entendu l’avocat principal et amicus curiae Jaideep Gupta sur divers aspects liés à la loi sur l’outrage et a même décidé d’autoriser l’avocat, qui représentait auparavant Mallya, à déposer par écrit soumissions, le cas échéant, dans l’affaire d’ici mardi.

L’avocat de Mallya a déclaré qu’il était handicapé en l’absence de toute instruction de son client, qui se trouve au Royaume-Uni, et qu’il ne serait pas en mesure de discuter du quantum de la peine à infliger dans l’affaire d’outrage. On nous a dit qu’il y avait des procédures en cours au Royaume-Uni. C’est comme un mur mort, quelque chose est en suspens que nous ne savons pas. Quel est le nombre (de cas) que nous ne connaissons pas. Le point est de savoir combien de temps pouvons-nous continuer ainsi en ce qui concerne notre pouvoir juridictionnel, a déclaré le banc. L’observation est venue lorsque Gupta a exhorté le banc à procéder ex parte à l’audience relative au quantum de la peine dans l’affaire.

Nous sommes dans une situation où la délivrance d’un mandat d’arrêt ne servira à rien car on sait que le contempteur se trouve au Royaume-Uni et, à l’exception de la procédure d’extradition, rien n’est en cours là-bas, a déclaré l’amicus. La personne n’est pas en détention au Royaume-Uni et la seule procédure qui peut être considérée comme en cours est celle liée à son extradition, a déclaré le banc et a procédé à la réservation de l’ordonnance disant que Mallya est au courant de l’état de l’affaire ici devant la cour suprême. .

L’amicus curiae a attiré notre attention sur divers aspects du dossier, y compris le jugement original… et les dispositions de la Loi sur l’outrage au tribunal… Ordonnance réservée. Gupta peut déposer ses observations écrites le jour suivant… nous accordons encore une occasion supplémentaire de faire avancer ses observations par écrit d’ici mardi prochain, a déclaré le banc. Constatant qu’elle avait suffisamment attendu, la formation du 10 février avait fixé l’affaire d’outrage contre Mallya pour audience et lui avait donné la dernière possibilité de comparaître devant elle soit personnellement, soit par l’intermédiaire de son avocat.

Le banc avait déclaré qu’il avait donné de multiples opportunités à Mallya de comparaître personnellement ou par l’intermédiaire d’un avocat et avait même donné des instructions spécifiques dans sa dernière ordonnance datée du 30 novembre 2021. Gupta a déclaré que le tribunal avait déclaré Mallya coupable d’outrage au tribunal et punition. doit être imposé.

Auparavant, un consortium de banques prêteuses dirigé par la State Bank of India avait déplacé le tribunal suprême alléguant que Mallya ne suivait pas les ordonnances du tribunal sur le remboursement du prêt qui dépassait alors Rs 9 000 crore. Il a été allégué qu’il ne divulguait pas les actifs et, de plus, les transférait à ses enfants en violation des ordonnances de blocage.

Le solliciteur général Tushar Mehta, représentant le Centre, avait déclaré que le tribunal avait une compétence inhérente dans les affaires d’outrage et qu’il avait donné suffisamment d’opportunités à Mallya, ce qu’il n’a pas saisi. Le 30 novembre de l’année dernière, le tribunal supérieur avait déclaré qu’il ne pouvait plus attendre et que l’aspect de la condamnation dans l’affaire d’outrage contre Mallya serait finalement traité.

Mallya a été reconnu coupable d’outrage en 2017, et l’affaire devait ensuite être inscrite pour l’entendre sur la peine proposée à lui infliger. Le tribunal de grande instance avait rejeté en 2020 le plaidoyer de Mallya demandant la révision du verdict de 2017 qui l’avait reconnu coupable d’outrage pour avoir transféré 40 millions de dollars à ses enfants en violation des ordonnances du tribunal.

La cour suprême avait noté que selon un mémorandum de bureau, sous la signature du secrétaire adjoint (extradition) du ministère des Affaires extérieures (MEA), la procédure d’extradition avait atteint son caractère définitif et Mallya avait épuisé toutes les voies de recours au Royaume-Uni. . Mallya est au Royaume-Uni depuis mars 2016. Il est en liberté sous caution en vertu d’un mandat d’extradition exécuté il y a trois ans par le Scotland Yard le 18 avril 2017.

.


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.