Skip to content
SEMAINE NBA : aperçu des séries éliminatoires – la pression monte sur les plus grandes stars pour qu’elles retournent le script sur les échecs d’après-saison


Pas de LeBron James dans l’après-saison signifie moins d’attention de la part des fans du train en marche, mais la pression est toujours sur une foule de grands noms pour prouver qu’ils peuvent couper la moutarde lorsque les lumières brillent le plus.

À part Giannis Antetokounmpo et son champion en titre Milwaukee Bucks, à peu près toutes les équipes de l’après-saison présentent un joueur qui a parlé d’un bon match en séries éliminatoires mais n’a pas réussi à livrer.

Des gens comme Chris Paul, James Harden, Paul George (probablement), Joel Embiid, le MVP de la saison dernière Nikola Jokic, Luka Doncic et Jimmy Butler entrent dans les séries éliminatoires sans un anneau de Premier ministre sur leur CV, mais ont une chance en or de montrer qu’ils peuvent prendre le dernière étape avec LeBron et ses Lakers tombant d’une falaise pour ne même pas participer au match de qualification.

Non pas qu’aucune équipe ne craignait l’équipe de LeBron cette saison alors qu’elle se frayait un chemin par la porte arrière, mais au cours de la dernière décennie, ses équipes de mastodontes ont été une menace presque constante dans les séries éliminatoires.

Hormis les Bucks, les seules autres équipes qui peuvent entrer dans les séries éliminatoires avec une attitude insouciante sont les Memphis Grizzlies, qui ont dépassé toutes les attentes pour terminer deuxième de la Conférence Ouest.

Voici comment les affrontements du premier tour sont susceptibles de se dérouler.

Conférence Ouest

(1) Phoenix Suns contre (8) LA Clippers/(9) Pélicans de la Nouvelle-Orléans : l’éliminatoire final des play-in devant encore se tenir samedi, les deux équipes se battent pour le droit d’être écrasées par les Suns. Le record de George en séries éliminatoires est son talon d’Achille et à moins que Kawhi Leonard ne fasse ce qui serait un retour typiquement clandestin mais hautement improbable de sa déchirure du LCA, les Suns balayeront probablement l’équipe à laquelle ils seront confrontés. Prédiction : Soleils en 4

(Photo de Justin Ford/Getty Images)

(2) Memphis Grizzlies v (7) Minnesota Timberwolves: Il n’y aura pas de peur dans les yeux de Ja Morant et de ses camarades jeunes Grizzlies, en particulier après que l’homme principal du Minnesota, Karl-Anthony Towns, ait été inefficace dans leur victoire en barrage contre les Clippers . Grizzlis en 5

(3) Golden State Warriors v (6) Denver Nuggets: Nikola Jokic devrait probablement gagner des MVP consécutifs pour le travail qu’il a fait en traînant Denver au sixième rang dans l’Ouest malgré le prix allant presque toujours à une troisième tête de série ou plus. Steph Curry a de grandes chances de revenir d’une mise à pied de quatre semaines avec une blessure au pied jusqu’au moins au milieu de la série, mais les Warriors devraient encore avoir trop de puissance de feu pour les Nuggets. Guerriers en 6

(4) Dallas Mavericks v (5) Utah Jazz: Cela ressemble au début de la fin d’une époque à Utah avec l’entraîneur Quin Snyder, le gardien vedette Donovan Mitchell et le centre Rudy Gobert potentiellement en mouvement si cette série éliminatoire se termine à nouveau dans le chagrin d’amour . Doncic, une fois qu’il a perdu son excès de poids lors d’une mise à pied de mi-saison, l’a allumé et les Mavericks sont presque certains de passer à une confrontation au deuxième tour avec Phoenix. Mavericks en 5

Conférence Est

(1) Miami Heat contre (8) Cleveland Cavaliers/(9) Atlanta Hawks. Il est peu probable que les Heat obtiennent un joueur nommé dans les trois équipes All NBA, ce qui peut être considéré comme une gifle ou une marque de leur mentalité d’équipe. Les Cavs se sont battus vaillamment alors que les blessures augmentaient, mais ont diminué au fur et à mesure que la saison avançait et ce ne serait pas une surprise si Atlanta les bouleversait à domicile lors de la finale des play-in, mais ce serait un choc si l’une ou l’autre équipe avait plus d’un match. au large de Miami. Chauffer en 5

(2) Boston Celtics v (7) Brooklyn Nets: Facilement le concours de premier tour le plus intrigant avec Kyrie Irving contre son ancienne équipe aux côtés de Kevin Durant, désireux de rattraper la sortie dramatique de la saison dernière aux mains de Milwaukee. Les Celtics ont rapidement progressé dans la seconde moitié de la saison grâce à leur présence défensive, mais Brooklyn a l’arsenal offensif pour provoquer la surprise. Filets en 7

SEMAINE NBA : aperçu des séries éliminatoires – la pression monte sur les plus grandes stars pour qu’elles retournent le script sur les échecs d’après-saison

(Photo de Jonathan Bachman/Getty Images)

(3) Milwaukee Bucks contre (6) Chicago Bulls. Après avoir été balayé par les Bucks lors de leurs quatre rencontres de saison régulière et leur incapacité à rivaliser avec les équipes les mieux classées, Chicago pourrait voir des balais. L’attaquant de deuxième année Patrick Williams aura la tâche d’arrêter/de ralentir/de demander poliment à Giannis de rester à l’écart de la jante. Les Bulls n’ont aucune chance dans celui-ci. Dollars en 4

(4) Philadelphia 76ers v (5) Toronto Raptors: L’absence du stoppeur défensif des Boomers Matisse Thybulle de cette série pendant au moins deux, peut-être trois matchs pourrait être décisive. Philadelphie n’a pas de défenseur des armes à feu pour chasser les tireurs de saut de Toronto, donc beaucoup tombera sur les épaules d’Embiid aux deux extrémités du sol. Harden, très franchement, doit s’endurcir parce que sa forme récente depuis le commerce de Ben Simmons a été médiocre et personne n’est plus surveillé pour son histoire de capitulations en séries éliminatoires que l’ancien MVP vieillissant rapidement.

SEMAINE NBA : aperçu des séries éliminatoires – la pression monte sur les plus grandes stars pour qu’elles retournent le script sur les échecs d’après-saison

(Photo par Elsa/Getty Images)

Les Australiens dans le Big Show

Il n’en reste plus que trois – Patty Mills à Brooklyn, Josh Green à Dallas et Matisse Thybulle à Philadelphie – à moins que Ben Simmons ne se présente pour les Nets.

Aucune ligne rouge n’a été tracée sur son nom, mais les chances qu’il revienne sur le terrain cette saison semblent plutôt minces alors qu’il se remet de sa blessure au dos.

L’entraîneur des Nets, Steve Nash, a déclaré avant la victoire contre Cleveland qu’il n’y avait pas de mise à jour sur le calendrier du retour de Simmons après avoir reçu une injection épidurale il y a un mois.

« Il bouge plus, il tire, il commence à bouger un peu sur le terrain dans un environnement de un contre 0, donc des signes définitivement positifs, et ça s’améliore et bouge, toutes ces choses », a-t-il déclaré.

« Mais comme je l’ai dit, il n’a pas couru à pleine vitesse ni joué contre qui que ce soit, il reste donc encore beaucoup de marqueurs à rencontrer. »

Moins on en dit sur sa tenue alors qu’il était assis au bord du terrain lors de la victoire contre Cleveland, mieux c’est.

Matchs à ne pas manquer

Les éliminatoires des play-in de samedi

Hawks aux Cavaliers (9h30 AEST): Trae Young peut mener Atlanta devant l’équipe en déclin de Cleveland qui a frappé au-dessus de son poids mais qui n’a plus de bouffée.

Pélicans à LA Clippers (12h): Les Clippers de Paul George sont favorisés à domicile, mais aucune garantie contre une équipe de la Nouvelle-Orléans qui tire sur le dos de l’attaque fournie par Brandon Ingram, CJ McCollum et Jonas Valunciunas, et la dynamo défensive qui est le héros culte recrue Herb Jones.

Dimanche – les vrais trucs commencent

Jazz chez Mavericks (3h00 AEST), Timberwolves chez Grizzlies (5h30), Raptors chez 76ers (8h00) et Nuggets v Warriors (10h30).



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.