Skip to content
Sensibilisation à l’élimination de la discrimination à l’égard des groupes minoritaires

Créée en 1992 le 18 décembre, la Journée des droits des minorités vise à sensibiliser à l’importance d’aider diverses minorités à surmonter les défis auxquels elles sont confrontées. Le thème pour 2022 est centré sur « Tous en 4 droits des minorités » dans le cadre de la commémoration du 30e anniversaire de l’adoption de la Déclaration des Nations Unies.

Evert tear Le 18 décembre est marqué comme la Journée des droits des minorités. La journée vise à promouvoir la sensibilisation à l’importance d’aider diverses minorités à surmonter les défis auxquels elles sont confrontées. La journée joue également un rôle important dans la sensibilisation à l’élimination de la discrimination à l’encontre de divers groupes minoritaires.


La Journée des droits des minorités a été créée en 1992 le 18 décembre, lorsque les Nations Unies ont adopté la Déclaration des Nations Unies sur les droits des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques pour protéger et promouvoir les droits des minorités. La déclaration a été adoptée afin d’aider les individus à garantir leur droit d’appartenir à des minorités nationales ou ethniques religieuses ou linguistiques, dans le cadre de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

« Les personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques (ci-après dénommées personnes appartenant à des minorités) ont le droit d’avoir leur propre culture, de professer et de pratiquer leur propre religion et d’employer leur propre langue, en privé et en public, librement et sans ingérence ni aucune forme de discrimination », lit-on dans la déclaration de l’ONU.

Dans le cadre de l’adoption de la Déclaration des Nations Unies, l’Inde a créé la Commission nationale pour les minorités (NCM) pour mener des activités dans le cadre du mandat des droits des minorités. Le NCM a été créé par le gouvernement central en vertu de la loi sur la Commission nationale pour les minorités (1992). Le gouvernement a désigné les musulmans, les chrétiens, les sikhs, les bouddhistes, les zoroastriens (parsis) et les jaïns comme des communautés minoritaires.

La journée contribue à susciter l’intérêt, la sensibilisation et la volonté politique de promouvoir la conviction que les droits des minorités sont importants et contribuent au développement de la société et de l’État. Le droit des personnes d’appartenir à différentes minorités nationales, ethniques, religieuses et linguistiques permet aux nations d’exister dans la paix et la stabilité. Cette stabilité politique est essentielle pour continuer à progresser pour le bien de tous les individus.

Le thème de la Journée des droits des minorités 2022 est centré sur « Tous en 4 droits des minorités » dans le cadre de la commémoration du 30e anniversaire de l’adoption de la Déclaration des Nations Unies. Il se concentrera sur l’importance de la représentation et des voix des minorités dans les démocraties qui fonctionnent.

(Édité par : Priyanka Deshpande)


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.