Skip to content
Shapovalov éliminé d’entrée à Roland-Garros

Face au prodige Holger Rune au premier tour, le gaucher n’a longtemps eu qu’un simple rôle de figurant sur le petit court numéro 12, bousculé 6-3, 6-1 et 7-6 (7/4 ) par le 40e au classement ATP.

Plus régulier et plus précis, le Danois de 19 ans s’est facilement imposé en fond de peloton face à un rival qui peinait à trouver ses marques sur l’ocre. La performance du Canadien était à des années-lumière de battre Rafael Nadal à Rome plus tôt en mai.

Pourtant, dans le premier set, il a eu la première occasion de prendre l’avantage sur son rival, mais il a bousillé une balle de break à 2-1.

Dès le match suivant, Rune n’a pas raté sa chance et a profité du jeu incohérent de son rival pour lui voler son service. Après avoir été en désaccord avec l’arbitre sur l’appel d’un juge de touche, Shapovalov a semblé perdre sa concentration parfois fragile.

Rune a de nouveau cassé le service du gaucher pour clôturer le set dans lequel Shapovalov a frappé 8 vainqueurs de match mais a surtout commis 16 fautes directes.

La deuxième manche a été encore plus à l’avantage du Danois qui l’a emporté en à peine 20 minutes.

Encore une fois, le ratio de 5 gagnants contre 16 fautes directes a fait mal à Shapovalov. Pendant ce temps, Rune remportait la manche en ne décrochant que trois gagnants.

L’Ontarien a montré un peu de fierté en fin de troisième set. Après avoir abandonné son service à zéro, il a sauvé une balle de match avant de briser son rival pour la première fois du match pour égaliser le match à 5-5.

Cependant, au bris d’égalité, Shapovalov a de nouveau manqué de précision, notamment en coup droit. Au total, il a conclu sa journée de travail avec un total ahurissant de 53 fautes directes contre seulement 27 coups gagnants, une fraction nettement insuffisante pour espérer gagner.

Dès la fin du match, la pluie s’est mise à tomber. Une pause aurait pu être bénéfique pour le Canadien, mais il n’a pas été en mesure de prolonger le match au-delà des trois manches minimales.

En quatre apparitions à Paris, le 15e joueur mondial n’a passé le premier tour qu’à deux reprises et n’a jamais atteint le troisième.

Holger Rune, lui, semble apprécier le tournoi parisien, qu’il a également remporté en junior en 2019.

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.