« S’il y a la moindre invocation à la haine, provocation à l’antisémitisme notamment, c’est inacceptable », explique l’avocat Antoine Comte.

Publié


Durée de la vidéo : 16 minutes

Mathilde Panot est convoquée par la police dans le cadre d'une enquête pour apologie du terrorisme.  Le leader des députés Insoumis dénonce

Mathilde Panot convoquée par la police : « S’il y a la moindre invocation à la haine, provocation à l’antisémitisme notamment, c’est inacceptable », explique l’avocat Antoine Comte
Mathilde Panot est convoquée par la police dans le cadre d’une enquête pour apologie du terrorisme. Le leader des députés Insoumis dénonce une « grave exploitation de la justice ». Mardi 23 avril, Antoine Comte, avocat pénaliste, livre ses explications sur le plateau d’info 19/20.
(franceinfo)

Mathilde Panot est convoquée par la police dans le cadre d’une enquête pour apologie du terrorisme. Le leader des députés Insoumis dénonce une « grave exploitation de la justice ». Mardi 23 avril, Antoine Comte, avocat pénaliste, livre ses explications sur le plateau d’infos 19/20.

Convoquée par la police dans le cadre d’une enquête pour apologie du terrorisme, Mathilde Panot dénonce « grave exploitation de la justice ». Pour le pénaliste Antoine Comte, il y a « un vrai problème sur l’apologie du terrorisme ». « Il y a une sorte de folie à appliquer en France des exigences que la parole internationale de la France n’admet pas »explique-t-il sur le plateau d’info 19/20.

« Si c’est la liberté de pensée, il faut l’accepter »

« La Cour européenne est très claire concernant (…) la France. S’il y a la moindre invocation à la haine, provocation à l’antisémitisme notamment, c’est inacceptable, et cela doit être puni. »rappelle Antoine Comte. « Mais si c’est la liberté de pensée, il faut l’accepter »il ponctue.