Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

SRB Pie-IX : l’entrepreneur réclame 72 millions de dollars à la Ville de Montréal et à l’ARTM


La facture du service d’autobus rapides (SRB) Pie-IX, inauguré il y a un an après plusieurs retards et dépassements de coûts, pourrait encore augmenter. L’entrepreneur qui a réalisé une grande partie du projet réclame 72 millions de dollars à la Ville de Montréal.

L’entreprise de construction EBC a déposé mercredi une poursuite en Cour supérieure contre la Ville et l’Autorité régionale métropolitaine de transport (ARTM), les deux organismes publics responsables de ce projet qui a jusqu’à présent coûté 523 millions de dollars en fonds publics.

L’entreprise demande exactement 72 292 600,73 $, taxes incluses. Elle dit avoir rencontré de nombreux imprévus au cours du projet qui lui ont coûté cher et l’ont obligée à accélérer le rythme pour livrer le projet dans les délais.

«Ces coûts supplémentaires sont imputables à la Ville et à l’ARTM, qui n’ont pas correctement conçu et planifié le projet», allègue EBC dans sa requête.

L’entrepreneur général avait remporté 3 contrats totalisant près de 167 millions de dollars. Les problèmes auraient commencé dès les premières fouilles. EBC reproche notamment à la Ville de ne pas avoir correctement identifié toutes les infrastructures souterraines (aqueducs et égouts, conduites de gaz naturel, réseaux de télécommunications) le long du boulevard Pie-IX.

« Cela a entraîné des conflits incessants (…) avec des réseaux existants non prévus ou mal positionnés dans les plans ainsi que la présence d’ouvrages enterrés non répertoriés dans les plans (…), tout cela ralentissant considérablement le rythme des travaux. et augmentant considérablement leur coût », selon l’entrepreneur.

Une décennie plus tard

Le SRB Pie-IX, entre l’avenue Pierre-de-Coubertin à Montréal et le boulevard Saint-Martin à Laval, a été annoncé pour la première fois en 2009 par Gérald Tremblay, alors maire de Montréal. Les autorités parlaient alors d’une facture de 154 millions de dollars.

Le projet n’a finalement démarré qu’une décennie plus tard et a coûté plus de trois fois le montant initialement estimé.

Et la saga SRB promet également d’occuper les courts ces prochaines années. En plus de la demande déposée par EBC, la Ville poursuit déjà le concepteur Aecom, responsable des plans et devis, pour 5 millions de dollars.

Dans sa poursuite déposée en mars 2022, la Ville allègue que « de nombreuses erreurs et omissions ont été découvertes dans les plans et devis conçus par (AECOM), générant de nombreux coûts supplémentaires imprévus ».

Moins populaire que prévu

Inaugurée en novembre 2022 par la mairesse Valérie Plante et la ministre des Transports Geneviève Guilbault, la nouvelle infrastructure de transport en commun permet aux usagers de gagner entre 10 et 15 minutes sur les 40 minutes que prenait auparavant le temps de trajet entre le boulevard Henri-Bourassa et le métro Pie-IX. gare.

Valérie Plante et Geneviève Guilbault lors de l’inauguration de la SRB Pie-IX en novembre 2022

Photo d’archive, Agence QMI

Cependant, sa popularité est inférieure aux attentes. La Société de transport de Montréal (STM), qui l’exploite, tablait sur une fréquentation quotidienne de 70 000 personnes. Cependant, seulement 25 000 utilisateurs environ l’utilisent quotidiennement, a révélé La presse au mois de septembre.

La construction de la phase 2 du projet, entre l’avenue Pierre-De Coubertin et la rue Notre-Dame Est, a débuté en septembre. Le projet a été suspendu pendant quelques mois en raison de la hausse vertigineuse des coûts. Le projet avancera finalement avec une facture prévisionnelle de 167 millions de dollars, contre 78 millions de dollars initialement prévus.

Avec la collaboration de Michael Nguyen

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page