stations de métro fermées, circulation interdite… Retrouvez tous les détails des perturbations des transports

Avant même la cérémonie d’ouverture sur la Seine prévue le 26 juillet, les Parisiens doivent s’attendre à des difficultés de déplacement, liées au montage des installations et à la sécurisation des quais.

Dans 43 jours, le 26 juillet, les yeux du monde entier seront rivés sur Paris, et sur la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, qui se déroulera pour la première fois hors stade, sur la Seine. L’installation des installations et la sécurisation des quais avant et pendant la cérémonie entraîneront d’importantes perturbations dans les transports en Île-de-France. Ce jeudi matin, ils ont été détaillés lors d’une conférence de presse au ministère de la Transition écologique, en présence notamment du ministre des Transports Patrice Vergriete, de la ministre des Sports et des Jeux olympiques Amélie Oudéa-Castéra et de la présidente de l’Île- Région de-France et Île-de-France Mobilités (IDFM) Valérie Pécresse.

Des perturbations jusqu’en septembre

Dans le métro, trois stations sont concernées par de longues fermetures pendant les Jeux. Mais ils seront plus courts que prévu, a confirmé Patrice Vergriete, comme il l’avait déjà indiqué la veille dans un entretien à Parisien. La station Champs-Élysées – Clémenceau, sur les lignes 1 et 13, « restera ouvert jusqu’au 19 juillet, puis rouvrira entre les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques entre le 12 et le 21 août, et rouvrira définitivement dès la clôture des Jeux Paralympiques le 9 septembre », a détaillé le ministre des Transports. La station Concorde, déjà fermée sur la ligne 12 depuis le 17 mai, fermera le 17 juin pour les lignes 1 et 8. Elle rouvrira le 2 septembre en préparation à la rentrée scolaire sur ces deux dernières lignes, le 21 septembre pour la ligne 12. La station Tuileries, sur la ligne 1, qui fermera le 17 juin, rouvrira le 2 septembre.

Enfin, deux stations de métro ont été retirées du périmètre de protection antiterroriste, et seront donc enfin accessibles la semaine précédant la cérémonie d’ouverture et le jour de la cérémonie. Il s’agit des stations Iéna sur la ligne 9 et de la station Sully-Morland sur la ligne 7. Sur le RER, la station Saint-Michel Notre-Dame, sur la ligne C, sera également enfin ouverte durant ces huit jours.

Circulation perturbée sur les quais

Les opérations d’installation auront également un impact sur la circulation sur les quais. Le montage des stands débutera le 17 juin sur les quais inférieurs. Puis sur les hauts quais le 26 juin, avec « faible impact sur le trafic », a tenté de rassurer Pierre Rabadan, adjoint à la maire de Paris chargé des Sports et des Jeux. De la « Encore faut-il définir précisément les contournements ponctuels pour cyclistes ou piétons », indique le gouvernement. Puis ce sera au tour du rassemblement sur les ponts le 8 juillet, avec la passerelle piétonne Debilly qui fermera. Enfin, à partir du 15 juillet, les quais hauts seront fermés à la circulation générale, et les quais bas au grand public.

Autre date importante, l’entrée en vigueur du périmètre de protection antiterroriste le 18 juilletet un périmètre rouge interdisant la circulation motorisée. « Pour pénétrer dans le périmètre du 18 au 26 juillet à 13 heures, toute personne physique, à pied, à vélo ou en véhicule motorisé doit au préalable avoir obtenu un laissez-passer pour les jeux (QR Code à demander sur le site passjeux.gouv.fr , précise le gouvernement. Au total, ceux-ci seront donc 15 stations de métro qui sera fermé pendant la semaine précédant les Jeux olympiques : Tuileries, Concorde, Champs-Élysées – Clémenceau (il restera ouvert jusqu’au 19 juillet au soir), Alma Marceau, Trocadéro, Passy, ​​Châtelet, Pont Marie, Pont Neuf, Quai de la Râpée, Cité, Javel, Musée d’Orsay, Pont de l’Alma, Champ de Mars Tour Eiffel. Les ponts du centre de Paris, entre le pont d’Austerlitz et le pont d’Iéna, seront neutralisés, à l’exception de quatre ponts traversants et d’une passerelle permettant le passage d’une rive à l’autre : Pont d’Iéna, partiellement (fermé du 12 au 16 juillet puis du 22 juillet), Pont de Sully, Pont Notre-Dame, Pont des Invalides et Passerelle Sédar Senghor.

Le jour de la cérémonie

Le jour de la cérémonie, le 26 juillet, lors de laquelle 320 000 spectateurs sont attendus – l’équivalent de 4 Stades de France -, le plan de transport sera réparti en plusieurs plages horaires. La fermeture des stations de transports en commun débutera dans la matinée. Ensuite, les spectateurs seront invités à arriver sur place « entre 15h30 et 18h30 »a rapporté Valérie Pécresse, pour une cérémonie qui débutera à 19h30 « Sur le ticket d’accès, il y aura la station de métro ou la station RER par laquelle vous devez accéder », a ajouté Patrice Vergriete. A noter qu’entre 13h et 18h, six stations de métro (Solférino, Rue du Bac, Varenne, St François-Xavier, La Tour Maubourg, École Militaire) seront «maintenu ouvert aux voyageurs quotidiens»mais interdit aux spectateurs de la cérémonie d’ouverture.

Ce sera entre 18h et 21h30juste avant et au début de la cérémonie d’ouverture, qu’il y aura le plus de restrictions de circulation, a ajouté Valérie Pécresse, dont la fermeture complète de la ligne 6, la fermeture des viaducs de la ligne 5, dont le terminus sera à Bastille, ou encore le RER C qui ne traverse plus Paris. La circulation reprendra progressivement à 21h30 ou 23h15. Ensuite, les lignes automatiques 1, 4 et 14 seront partiellement ouvertes toute la nuit.

Situation des transports le jour de la cérémonie d’ouverture avant 13h
Capture d’écran du dossier de presse du gouvernement
Situation des transports le jour de la cérémonie d’ouverture entre 13h et 18h
Capture d’écran du dossier de presse du gouvernement
Situation des transports le jour de la cérémonie d’ouverture entre 18h et 21h30
Capture d’écran du dossier de presse du gouvernement
Situation des transports le jour de la cérémonie d’ouverture entre 21h30 et 23h15
Capture d’écran du dossier de presse du gouvernement
Situation des transports le jour de la cérémonie d’ouverture entre 23h15 et la fin de la prestation.
Capture d’écran du dossier de presse du gouvernement

Capture d’écran du dossier de presse du gouvernement

« Le 27 juillet au matin, la circulation reprendra normalement, avec une desserte accrue des sites olympiques »a finalement détaillé le président d’IDFM, se félicitant que « 100 % des sites de compétition sont accessibles en transports en commun ». Seules les trois stations des Champs-Élysées – Clémenceau, Tuileries et Concorde resteront fermées.

Quant à la circulation sur les quais et les ponts, « Les opérations de démontage de l’installation débuteront à l’issue de la cérémonie d’ouverture »a indiqué Tony Estanguet, président du comité d’organisation olympique. « À l’exception du pont Alexandre III, tous les quais bas et ponts seront rouverts à partir du 2 août », il ajouta. Quant aux quais hauts, ils seront partiellement rouverts à la circulation à partir du 29 juillet. Le 4 août, les opérations de démantèlement seront terminées sur les quais hauts. Les Jeux Paralympiques, qui débuteront le 28 août, devraient eux aussi apporter leur lot de perturbations. Ils n’ont pas encore été détaillés.