Skip to content
Suivi de balle pas seulement pour les passes vers l’avant, l’option de fenêtre de signatures de style AFL étant envisagée




La LNR en est aux dernières étapes de sa technologie de suivi des balles avec des recommandations à présenter à la Commission ARL pour les mouvements susceptibles de rendre des décisions définitives sur les appels de passe avant.

Il existe également la possibilité pour la technologie de suivre les coups de pied 40/20 et 20/40 ou si le ballon a rebondi sur le poteau de coin dans l’en-but en touche ou dans le champ de jeu ou si les coups de pied au but sont passés entre les montants même s’ils aller au-dessus des messages.

Le chef du football de la LNR, Graham Annesley, a déclaré que son département vérifiait les données de l’utilisation à titre d’essai du nouveau ballon et qu’il présenterait ensuite une analyse de rentabilisation à la Commission avant de décider comment elle pourrait être appliquée au poste de Premier ministre.

Le NRLW utilise des balles intégrées à la technologie créées par la société britannique Sportable – les Steedens de haute technologie contiennent un accéléromètre, un gyroscope et un magnétomètre pour suivre son moment exact.

Une fois les résultats rassemblés à partir des essais, Annesley a déclaré au journaliste de NRL.com Chris Kennedy qu’ils pourraient ajuster la « marge d’acceptabilité » d’un degré ou de quelques autres si les données suggèrent que trop de passes actuelles se déplacent vers l’avant hors des joueurs. mains.

Annesley a déclaré que la technologie ne pourrait être utilisée que dans les jeux d’essai ou plus souvent dans les jeux, si elle est adoptée.

« La question de l’attaquant est l’un des rares domaines restants du jeu où il peut y avoir des erreurs de jugement qui peuvent avoir une grande influence sur le résultat du match », a-t-il déclaré. « Nous aimerions avancer le plus rapidement possible, mais nous avons quelques étapes à franchir avant d’y arriver. »

NRL envisage les options de fenêtre de transfert

La LNR envisage une position intransigeante sur les transferts de joueurs en n’ayant qu’une seule fenêtre de signatures à la fin de la saison, conformément au système AFL.

Rugby League Central envisage ses options pour réviser le système de signatures controversé à la suite d’une vague de joueurs signant avec de nouveaux clubs plus de 12 mois après le début de leurs nouveaux accords.

Les équipes voient leurs listes décimées avec Parramatta perdant Reed Mahoney (Bulldogs), Isaiah Papali’i (Tigers), Ray Stone (Dolphins), Marata Niukore (Warriors) et Oregon Kaufusi (Sharks) pour 2023 avant qu’un ballon ne soit botté cette saison et Melbourne fait face à une purge similaire avec les recrues des Dolphins Felise Kaufusi, Kenny Bromwich et Jesse Bromwich, et le départ de l’international Kiwi lié aux Coqs Brandon Smith.

Le PDG Andrew Abdo a déclaré que la LNR négociait avec la Rugby League Players Association au sujet du système de signatures dans le cadre des discussions sur la convention collective.

Il a déclaré qu’un système qui comprenait également une fenêtre de transfert de mi-saison était également l’une des options sur la table.

« C’est tout à débattre et je ne sais pas où nous allons atterrir », a-t-il déclaré au Héraut du matin de Sydney. « 

« Nous avons mis en avant des opportunités naturelles pour réfléchir à la fenêtre, notamment la principale en fin de saison. Après la grande finale, avoir ensuite l’opportunité pour les joueurs, les agents et les clubs de s’engager et d’interagir, et de tout faire pendant l’intersaison est probablement ce que les clubs recherchent pour donner aux équipes la possibilité de commencer leur pré-saison en sachant ce que leur plein l’équipe est.

Les fenêtres de transfert suscitent beaucoup d’intérêt pour d’autres sports professionnels comme le football, l’AFL, la NBA et la NFL. Actuellement, la LNR permet aux joueurs de négocier et de signer avec des clubs rivaux à partir du 1er novembre de l’année précédant la dernière saison d’un contrat.

L’entraîneur des anguilles, Brad Arthur, a déclaré jeudi matin à SEN Radio que le système actuel était défectueux.

« Je ne sais pas quelle est la bonne réponse. Du point de vue des joueurs, ils veulent que leur avenir soit trié », a-t-il déclaré avant d’ajouter que les joueurs de tous les clubs sont suffisamment professionnels pour continuer à jouer dans leur équipe avant de rejoindre la nouvelle.

(Photo de Jason McCawley/Getty Images)

Walker doit améliorer sa défense : Ennis

Roosters, cinq huitième, Sam Walker doit améliorer sa technique de tacle, sinon il continuera d’être la cible d’attaquants de l’opposition, selon un analyste de la Fox League.

L’ancien talonneur des Sharks, vainqueur du premier ministre, a déclaré qu’il avait joué aux côtés d’un cinq-huitième à James Maloney, qui avait également raté de nombreux tacles mais n’était pas un handicap.

Walker a raté 18 plaqués en trois sorties cette année alors que le joueur de 19 ans légèrement bâti cherche à tirer parti de son impressionnante campagne de recrue en 2021.

« Vous regardez quand Walker est arrivé et je pense que c’est extrêmement rafraîchissant de voir un enfant entrer et jouer comme il joue. Je pense que nous sommes tous d’accord avec cela », a déclaré Ennis sur NRL 360 mercredi soir.

« Mais si vous regardez les coqs et le mur de Bondi dont ils parlent, dont Cooper [Cronk] était une grande partie de cela, Cooper était très bon défensivement. Vous regardez certains des autres grands demi-arrières comme Joey [Andrew Johns], même Nathan Cleary en ce moment. Ils sont vraiment bons défensivement.

« Nous attendons beaucoup de jeunes mais défensivement aussi, c’est dur, la LNR. Et physiquement, plus il continue de manquer, plus il va être ciblé. Mais je pense qu’il va bien. »



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.