Skip to content
Tarifs gouvernementaux |  Québec solidaire demande un gel d’un an





(Québec) Québec solidaire (QS) demande un gel d’un an des tarifs gouvernementaux pour aider les ménages à lutter contre la hausse « forcée » du coût de la vie.


Les onze députés QS se sont réunis en caucus mercredi afin de préparer la prochaine session parlementaire qui débute le 29 novembre.

En campagne électorale, la Coalition avenir Québec (CAQ) de François Legault s’est engagée à plafonner la hausse des tarifs gouvernementaux (électricité, inscription, frais de garde, etc.) à 3 %.

Cette mesure faisait partie du «bouclier anti-inflation» de la CAQ. Reconduit dans ses fonctions, le ministre des Finances, Eric Girard, a depuis confirmé qu’il allait déposer un projet de loi en ce sens en début de session.

Mais pourquoi même augmenter les factures des Québécois, qui vivent la pire crise d’inflation en 30 ans, a demandé le chef parlementaire de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, lors d’un point de presse mercredi.

La CAQ, en fait, est incohérente. Elle dit vouloir s’occuper du coût de la vie, elle dit que c’est sa priorité, mais en même temps, elle va augmenter la facture des Québécois de 3 %.

Gabriel Nadeau-Dubois, chef parlementaire de Québec solidaire

« En ce moment, toutes les factures explosent. En pleine crise d’inflation, le rôle du gouvernement devrait avant tout être d’éviter d’en rajouter », a ajouté M. Nadeau-Dubois.

Il estime le coût d’un gel tarifaire temporaire à 1,3 milliard. Rappelons que la CAQ a également promis d’envoyer aux contribuables un chèque de 400 $ à 600 $ d’ici la fin de l’année.

« Personne ne va cracher dessus. Le défi, c’est que pour plusieurs, ça ne fera que payer l’arriéré de factures », a déploré la députée de Sainte-Marie–Saint-Jacques, Manon Massé.

Prêts à Saint-Henri–Sainte-Anne

De plus, QS a indiqué mercredi avoir lancé son processus de mise en candidature pour l’élection partielle dans la circonscription montréalaise de Saint-Henri–Sainte-Anne.

L’actuelle députée de cette circonscription, l’ancienne chef libérale Dominique Anglade, a annoncé qu’elle quitterait la politique le 1euh décembre. Le gouvernement a six mois pour déclencher une élection partielle.

QS est arrivé deuxième dans Saint-Henri–Sainte-Anne aux dernières élections générales. Son candidat Guillaume Cliche-Rivard devrait retenter sa chance.

« C’est un moment important », a déclaré M. Nadeau-Dubois. C’est une circonscription où nous avons bien fait la dernière fois, alors nous avons l’intention de nous donner à 100 %. »

« Peu importe la date qui sera choisie par M. Legault, Québec solidaire sera prêt, sur la ligne de départ, et notre objectif sera d’élire un 12e personne dans le caucus », a-t-il ajouté.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.