TechnicAtome porté par la vague de renouvellement des sous-marins français

DÉCRYPTION – Le leader de la propulsion navale nucléaire a vu son activité augmenter de 10 % par an depuis 2020, grâce aux commandes passées pour équiper les nouveaux sous-marins d’attaque et lanceurs de missiles de la marine.

Au sein de la filière nucléaire française, il existe un acteur qui se distingue par sa bonne santé économique : TechnicAtome, spécialiste de la propulsion nucléaire navale militaire. En 2023, cette pépite technologique française a réalisé une rentabilité opérationnelle proche de 20%, un résultat net d’environ 15% d’un chiffre d’affaires qui a franchi pour la première fois la barre des 500 millions d’euros, à 551 millions précisément (+ 11% par rapport à 2022). Et qui devrait encore augmenter en 2024, grâce aux 100 millions de ventes supplémentaires attendues.

Avec plus de trois ans et demi d’activité en carnet de commandes, l’entreprise dispose d’une visibilité commerciale depuis dix ans, alimentée par de nouveaux contrats attendus dans le cadre de la loi de programmation militaire (LPM) 2024-2030. «  Depuis 2020, nous avons enregistré une croissance d’environ 10% de notre chiffre d’affaires et une augmentation de 5% en moyenne de nos effectifs, à 2 100 les gens en 2023 « , résume Loïc Rocard, le PDG…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 82% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus ?

Débloquez tous les objets immédiatement.

Déjà inscrit? Se connecter