Skip to content
Tempête d’hiver |  Prévoyez plus de temps pour voyager, dit Environnement Canada

Les conditions météo de samedi et dimanche seront moins mauvaises que celles de vendredi. Mais avec la baisse des températures combinée à des vents violents sur fond d’averses de neige, les automobilistes doivent se préparer aux conditions routières hivernales.


« Certaines routes pourraient encore être verglacées et la visibilité pourrait être réduite par endroits, alors adaptez votre conduite et prévoyez plus de temps pour vous rendre d’un point A à un point B », a conseillé Jean-Philippe Bégin, météorologue à Environnement Canada, en entrevue. téléphone vendredi.

Ces conditions sont dues au refroidissement soudain couplé aux vents forts qui ont frappé le ciel enneigé du sud du Québec vendredi après-midi.

Lorsque les températures descendent en dessous de zéro alors qu’il neige, vous obtenez des routes et des trottoirs verglacés à grande échelle.

Jean-Philippe Bégin, météorologue à Environnement Canada

Des rafales de 60 à 70 kilomètres à l’heure en provenance du sud-ouest sont attendues sur pratiquement tout le Québec ce samedi. Les vents violents qui ont balayé la province en début de journée vendredi, atteignant 100 à 110 km/h dans les environs de Québec, et 80 à 90 km/h au Saguenay, provenaient plutôt de l’est.

Noël blanc

La neige continuera de tomber durant le week-end, mais « il ne faut pas s’attendre à une tempête qui continue et avec laquelle on s’accumule sans arrêt », a précisé le météorologue.

Au lieu de cela, des averses de neige sont attendues, dont certaines pourraient « être un peu plus lourdes », mais pas de longue durée.

« Ce sont des conditions hivernales avec des flocons de neige, donc ça pourrait réduire la visibilité, surtout si la neige souffle », explique Jean-Philippe Bégin.

Ces conditions diminueront un peu d’intensité au fil des heures, mais se poursuivront tout au long du week-end de Noël.

« Dimanche, c’est encore moins pire que samedi, mais il y a quand même du vent », a prévenu M. Bégin.

Le 25 décembre, il faut encore s’attendre à des rafales de 40 à 50 km/h, et des averses de neige qui pourraient réduire la visibilité par endroits.

Ça s’améliore doucement. Allez plus lentement et vous y arriverez.

Jean-Philippe Bégin, météorologue à Environnement Canada

La région de Montréal avait reçu près de 10 centimètres de neige en milieu d’après-midi vendredi, et 5 à 10 centimètres supplémentaires étaient encore attendus.

Risques Inondations Côtières

L’arrivée de vents violents en période de grandes marées pourrait provoquer le déferlement des vagues le long des côtes de certaines localités, prévient Environnement Canada.

« La marée astronomique est déjà haute, il en faut peu pour qu’elle déborde », a expliqué M. Bégin.

Ces débordements sont plus susceptibles de se produire sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent que sur sa rive sud, dans une zone s’étendant « de Québec à l’est, incluant le Saguenay ». Et en cette période où le fleuve et le golfe Saint-Laurent sont libres de glace, ces conditions pourraient produire des inondations et de l’érosion côtières.

Vendredi, le site d’Environnement Canada a publié des avertissements d’« onde de tempête » pour plus de 15 régions de la province.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.