Skip to content
Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

Les vents violents et le cocktail de précipitations de vendredi ont provoqué des pannes d’électricité « à grande échelle » à travers le Québec, de nombreux trajets routiers, des rafales record et de nombreux maux de tête à l’aéroport international de Montréal.


À 23 h 45, plus de 370 000 foyers étaient toujours sans électricité. Les régions les plus touchées sont la Capitale-Nationale, la Montérégie, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, les Laurentides, l’Outaouais et l’Estrie.

Partout dans la province, la neige, la pluie verglaçante et les vents violents ont rendu la conduite difficile. Dans la matinée, la Sûreté du Québec observait déjà «beaucoup de déplacements routiers», a indiqué le porte-parole Stéphane Tremblay. L’un d’eux a coûté la vie à un homme de 37 ans après un accident au rang 40 à Saint-Louis-de-Gonzague, en Montérégie.

  • Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

    PHOTO JACQUES BOISSINOT, LA PRESSE CANADIENNE

    Des vagues ont frappé le port lors de la tempête à Québec.

  • Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

    PHOTO JOSIE DESMARAIS, LA PRESSE

    Montréal sous la neige, vendredi soir

  • Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

    PHOTO JEAN ROY, LA TRIBUNE

    Rue inondée à Trois-Rivières

  • Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

    PHOTO YAN DOUBLET, LE SOLEIL

    Les rafales ont également balayé la capitale nationale, où des vents de 120 km/h ont été enregistrés.

  • Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

    PHOTO JOSIE DESMARAIS, LA PRESSE

    Montréal sous la neige, vendredi soir

  • Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

    PHOTO JOSIE DESMARAIS, LA PRESSE

    Les vents ont aussi soufflé fort à Montréal.

1/6

Tout au long de la journée, d’importantes quantités de neige sont tombées sur Québec. En fin d’après-midi, Notre-Dame-des-Prairies dans Lanaudière avait déjà reçu 43 cm de neige, selon Environnement Canada. Sainte-Agathe-des-Monts suivait de près avec 40 cm. De plus, des vents violents n’ont pas épargné la province, notamment à Cap-Rouge, au Saguenay et à l’île d’Orléans, où des rafales de 119 km/h ont été enregistrées.

Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

PHOTO MAXIME PICARD, LA TRIBUNE

Un arbre déraciné par le vent dans un quartier industriel de Trois-Rivières

Québec et Saguenay fortement touchés

Avec 89 000 clients sans électricité, la région de Québec a été la plus touchée par les pannes. Les rafales ont également balayé la capitale nationale, où des vents de 120 km/h ont été enregistrés à l’aéroport de Québec, un record pour le mois de décembre, a précisé MétéoMédia.

Les toits ont été arrachés par les vents et les abris d’auto emportés, à tel point que la Sécurité publique de Québec a recommandé aux piétons de limiter leurs déplacements « afin de [se] protéger les objets qui [pouvaient] être soufflé par des vents violents.

La tempête a également fait déborder le fleuve Saint-Laurent vendredi après-midi sur la rue Dalhousie, à Québec, à la hauteur du navire AML Louis Jolliet.

Une voie sur trois a également été fermée dans chaque direction sur le pont Pierre-Laporte à Québec.

Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

PHOTO YAN DOUBLET, LE SOLEIL

Au Québec, les kiosques du marché de Noël allemand près du Château Frontenac ont été détruits par le vent.

La tempête hivernale a durement secoué la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean vendredi. En après-midi, la rivière Saguenay a débordé, ce qui a forcé la fermeture d’un tronçon du boulevard Saguenay. Une partie des toits du Centre Mario-Tremblay, à Alma, et de l’aréna de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) se sont détachés des bâtiments.

Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

PHOTO MICHEL TREMBLAY, LE QUOTIDIEN

La rivière Saguenay a débordé vendredi après-midi.

Des abris ont également été mis en place pour accueillir les personnes qui devaient passer la nuit dans le froid. La réserve faunique des Laurentides, entre Québec et Saguenay, a été fermée à la circulation. On attendait jusqu’à 70 cm dans la région d’ici ce samedi.

Se réveiller à la lueur des bougies

Bien que les Québécois risquent d’avoir un réveillon sans électricité, la majorité d’entre eux n’auront pas à passer le 25 décembre dans le noir. Hydro-Québec vise à rétablir la plupart des clients sans électricité avant dimanche soir. Cependant, certaines pannes se poursuivront jusqu’au début de la semaine.

Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

PHOTO JOSIE DESMARAIS, LA PRESSE

Montréal sous la neige, vendredi

«Ce sont des pannes de grande envergure qui couvrent tout le Québec. Nous travaillons le plus rapidement possible, mais avec une grande préoccupation pour la sécurité de nos employés et du public », a déclaré Éric Fillion, vice-président exécutif, chef de l’exploitation et directeur de l’expérience client d’Hydro-Québec, lors d’une conférence de presse vendredi. après-midi.

Vers 16 h vendredi, Hydro-Québec a enregistré plus de 1 800 pannes à travers la province, le plus souvent causées par de la neige abondante et des chutes de branches d’arbres sur les lignes électriques.

Cependant, la météo ralentit les déplacements sur le réseau et empêche les travailleurs d’effectuer certaines interventions. « On a aussi des rafales de plus de 100 km/h qui se sont produites à divers endroits au Québec et qui compliquent la situation. Ces vents continueront jusqu’au soir du 24 décembre », a indiqué M. Fillion.

Vols annulés et retardés

La tempête a causé bien des maux de tête à l’aéroport international de Montréal, où les retards et les annulations de vols se comptent par dizaines. De nombreux voyageurs rencontrés par La presse croisé les doigts en consultant le tableau des départs des vols.

Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Plusieurs vols ont été annulés et retardés à l’aéroport Montréal-Trudeau.

La majorité des annulations de vols ont été causées par les conditions météorologiques aux États-Unis et dans d’autres provinces canadiennes.

De nombreux départs vers des destinations soleil populaires pour les vacanciers ont été retardés, mais pas annulés.

Pour samedi, « on s’attend à un fonctionnement normal », a indiqué dans un courriel envoyé vers 16 heures Éric Forest, conseiller aux communications corporatives chez Aéroports de Montréal (ADM). Dans la soirée, cependant, des retards étaient déjà prévus pour certains vols samedi.

Parmi ceux qui ont fait les frais des annulations en série de vols vers la Ville Reine figurent les instructeurs de sauvetage en mer Alexandra Désilets et Jonathan Trottier, qui ont dû passer par Toronto pour se rendre à Hawaï, destination des formations qu’ils donnent.

Tempête d’hiver | Réveillon du Nouvel An sur la glace

PHOTO ANDREJ IVANOV, AGENCE FRANCE-PRESSE

Des gens attendent sur un matelas gonflable à l’aéroport Montréal-Trudeau.

« Nous savions, en tant qu’organisateurs, qu’il y aurait sûrement un délai d’attente », a lancé Alexandra pour expliquer la présence au sol de la borne du matelas gonflable qu’elle avait décidé de trimballer, et sur lequel étaient assis certains des membres. du groupe.

Au vu de la tempête, plusieurs centres de services scolaires avaient annoncé jeudi la fermeture de tous leurs établissements dès vendredi. Plusieurs stations de ski ont également fermé vendredi, dont Mont-Orford, Sutton, Mont Saint-Bruno, Morin-Heights, Stoneham et Le Relais.

Avec Gabriel Béland, Marie-Ève ​​Morasse, La presseet La Presse canadienne et Le Quotidien


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.