Skip to content
Test Covid aléatoire pour les passagers internationaux à l’arrivée à partir du 24 décembre

Après des tests aléatoires, si quelqu’un est trouvé positif au Covid, l’échantillon doit être envoyé pour des tests génomiques au réseau de laboratoires INSACOG désigné, a écrit le secrétaire à la santé de l’Union Rajesh Bhushan dans une lettre à son homologue du ministère de l’aviation civile Rajiv Bansal.

Le gouvernement a déclaré jeudi que 2% des passagers arrivant sur chaque vol international seront soumis à des tests aléatoires de coronavirus à partir du 24 décembre.

Le ministère de la Santé de l’Union a écrit au ministère de l’Aviation civile à cet égard au milieu d’une augmentation des cas de coronavirus dans de nombreux pays.

Après des tests aléatoires, si quelqu’un est trouvé positif au Covid, l’échantillon doit être envoyé pour des tests génomiques au réseau de laboratoires INSACOG désigné, a écrit le secrétaire à la santé de l’Union Rajesh Bhushan dans une lettre à son homologue du ministère de l’aviation civile Rajiv Bansal.

Après avoir soumis des échantillons pour des tests aléatoires, les voyageurs seront autorisés à quitter l’aéroport.

Une copie du rapport positif doit être partagée avec le programme de surveillance intégrée des maladies à shoc.idsp@ncdc.gov.in par le laboratoire de test concerné (en plus du partage avec l’APHOS) pour être à son tour partagée avec l’État ou le territoire de l’Union concerné pour plus de détails. action de suivi, a déclaré Bhushan.

Bhushan dans la lettre a déclaré qu’à la suite de ses efforts soutenus et de sa concentration sur la stratégie en cinq volets de test-track-treat-vaccination et d’adhésion à un comportement approprié à Covid, l’Inde a été en mesure de restreindre efficacement la propagation de COVID-19 transmission dans le pays jusqu’à présent.

Cependant, à l’échelle mondiale, le nombre de nouveaux cas de COVID-19 continue de rester alarmant, avec environ 5,9 lakh de nouveaux cas quotidiens signalés en moyenne au cours de la semaine se terminant le 19 décembre 2022.

Ce pic dans la trajectoire du COVID-19 est particulièrement préoccupant en ce qui concerne le Japon, les États-Unis d’Amérique, la Corée du Sud, le Brésil, la France et la Chine où les cas augmentent de manière soutenue, a-t-il déclaré.

« … il a été décidé que le ministère de l’aviation civile, en coordination avec les exploitants d’aéroport et les bureaux de santé de l’aéroport (APHOS), s’assurera » que deux pour cent du nombre total de passagers du vol subissent des tests aléatoires après l’arrivée à l’aéroport, Bhushan a dit dans la lettre.

Ces voyageurs sur chaque vol seront identifiés par les compagnies aériennes concernées (de préférence de différents pays), indique la lettre, ajoutant qu’après avoir soumis l’échantillon, les passagers seront autorisés à quitter l’aéroport.

« Cet arrangement entrera en vigueur à partir de 10h00 le samedi 24 décembre 2022 », indique la lettre.

Bhushan a demandé au ministère de l’aviation civile que les tests puissent être effectués à un tarif subventionné et uniforme dans tous les aéroports internationaux.

Ces protocoles post-arrivée ont également été publiés par le ministère de la Santé séparément dans ses directives pour les arrivées internationales (en remplacement des directives publiées sur le sujet le 21 novembre 2022).

Selon les directives, tous les voyageurs doivent de préférence être entièrement vaccinés conformément au calendrier primaire approuvé de vaccination contre le COVID-19 dans leur pays.

Des annonces en vol concernant la pandémie de COVID-19 en cours, y compris les mesures de précaution à suivre (utilisation préférable de masques et respect de la distance physique) doivent être faites dans les vols/voyages et à tous les points d’entrée.

Tout passager présentant des symptômes de COVID-19 pendant le voyage doit être isolé conformément au protocole standard, c’est-à-dire que ledit passager doit porter un masque, isolé et séparé des autres passagers en vol/voyage et transféré ensuite dans une installation d’isolement pour un traitement de suivi.

Le contrôle thermique doit être effectué pour tous les passagers par les responsables de la santé présents au point d’entrée, selon les directives.

Les passagers jugés symptomatiques lors du contrôle seront immédiatement isolés et emmenés dans un établissement médical désigné conformément au protocole sanitaire (comme ci-dessus).

Tous les voyageurs doivent auto-surveiller leur santé après leur arrivée et doivent également se présenter à leur établissement de santé le plus proche ou appeler le numéro d’assistance téléphonique national (1075)/numéro d’assistance téléphonique de l’État au cas où ils présenteraient des symptômes évocateurs.

Les enfants de moins de 12 ans sont exemptés des tests aléatoires après l’arrivée. Cependant, s’ils sont trouvés symptomatiques du COVID-19 à leur arrivée ou pendant la période d’autosurveillance, ils doivent subir un traitement conformément aux directives établies.


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.