Skip to content
Thème, importance et comment ont-ils surmonté la pandémie

Le déclenchement de la pandémie de COVID-19 et les blocages et restrictions de mouvement qui ont suivi dans le monde ont causé des pertes massives au secteur des micro, petites et moyennes entreprises (MPME).

Dans plusieurs cas, les petites et moyennes entreprises ont dû licencier des employés ou fermer complètement. Pour un pays comme l’Inde, où le marché du travail dépend fortement du secteur des MPME, il s’agissait d’un double coup dur : les gens perdaient leurs moyens de subsistance et les entreprises fermaient leurs portes.

Alors que les entreprises sont en mode de reprise depuis quelques trimestres financiers, de nouveaux défis, notamment le conflit russo-ukrainien et l’inflation, mettent à nouveau à l’épreuve la résilience des MPME. Selon les Nations Unies, les MPME dirigées avec l’aide des femmes, des jeunes, des minorités ethniques et des migrants ont été les plus touchées pendant la pandémie.

Cependant, plusieurs MPME ont numérisé leurs opérations commerciales pendant la pandémie et se sont concentrées sur leur présence en ligne pour réduire leurs coûts d’intrants et atteindre un marché plus large. Comme les MPME n’ont pas une vaste présence, il leur est plus facile de faire pivoter leur modèle commercial par rapport aux gros bonnets.

La capacité à s’adapter aux conditions du marché leur donne un avantage sur les grandes entreprises avec des valorisations importantes et plusieurs investisseurs. Pour les MPME en Inde, les trois principaux problèmes à résoudre sont l’accès au crédit, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et la facilité de faire des affaires.

Que sont les MPME ?

Les MPME, qui emploient généralement moins de 250 personnes, représentent 70 % de l’emploi total et 50 % du PIB dans la plupart des pays à revenu intermédiaire, selon le Conseil international pour les petites entreprises. Selon la définition, les micro-entreprises sont celles qui emploient moins de 10 personnes.

Quant aux petites entreprises, elles emploient moins de 50 personnes et une entreprise de taille moyenne est celle qui compte moins de 250 employés.

Signification, thème et histoire

La Journée mondiale des MPME, célébrée chaque année le 27 juin depuis 2017, rappelle aux gouvernements de créer un climat des affaires dans lequel les petites entreprises ont également la possibilité de prospérer. Les Nations Unies, lors de leur 74e session plénière le 6 avril 2017, ont reconnu l’importance des MPME pour atteindre les objectifs de développement durable, encourager l’innovation et fournir des moyens de subsistance aux communautés locales.

Cette année, la Journée des MPME est célébrée sous le thème « Résilience et reconstruction : les MPME pour le développement durable ». Pour marquer cette journée, l’ONU organiserait trois sessions hybrides (en ligne et hors ligne) avec des entrepreneurs du monde entier. L’objectif de ces sessions serait de discuter des moyens par lesquels les MPME peuvent devenir plus résilientes aux chocs futurs. Des discussions auront également lieu sur les efforts et les plans de relance qui peuvent être déployés par les gouvernements pour aider les entreprises les plus touchées par la perturbation de la chaîne d’approvisionnement mondiale, l’inflation et la crise climatique, entre autres.

(Édité par : Sudarsanan Mani)


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.