TotalEnergies en fait-il moins que les autres majors ?

DÉCRYPTION – Les actionnaires minoritaires réclament un changement de gouvernance au nom de la transition énergétique.

A l’approche de la date de l’assemblée générale (AG) des actionnaires de TotalEnergies, les organisations critiques à l’égard de la politique environnementale du groupe affûtent leurs armes. La dernière offensive date de la semaine dernière, avec le dépôt d’une résolution d’actionnaires pour demander la séparation des fonctions de président du conseil d’administration et de directeur général. Deux fonctions assumées aujourd’hui par le PDG du groupe, Patrick Pouyanné, dont le mandat devrait être renouvelé le 24 mai prochain, lors de l’Assemblée générale.

Derrière cette demande, portée par la Fondation Ethos et « une coalition de 19 investisseurs internationaux », cache une autre affirmation, celle de « faciliter le dialogue sur les enjeux climatiques « . Ethos s’inquiète d’un «  stratégie climatique insuffisante », «  renforcé par les difficultés rencontrées par les actionnaires ces dernières années à faire entendre leur voix ».

Formellement, le choix de dissocier ou non les fonctions…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus ?

Débloquez tous les objets immédiatement.

Déjà inscrit? Se connecter