Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Transports publics | Les villes devront en faire davantage, réitère Legault

(L’épiphanie) Le gouvernement du Québec est prêt à poursuivre les discussions avec les municipalités afin d’ajuster la part des déficits des entreprises de transport collectif qu’il absorbera dans les années à venir, mais prévient que les villes devront en faire davantage dans un contexte où « la salle car la manœuvre n’est pas infinie au Québec ».


C’est ce qu’a déclaré le premier ministre François Legault vendredi matin en marge de l’inauguration d’un nouveau service de garde de 80 places à L’Épiphanie, dans Lanaudière.

Actuellement, le gouvernement propose une enveloppe d’environ 500 millions pour aider les entreprises de transports publics, ce qui permettrait d’absorber environ un cinquième de leur déficit attendu sur cinq ans.

Toutefois, les municipalités aux prises avec ces enjeux, notamment dans la région de Montréal, ont lancé jeudi un cri d’alarme, affirmant qu’elles seront obligées de procéder à des coupes importantes dans les services si l’aide du Québec n’est pas bonifiée.

Le gouvernement devrait présenter une nouvelle offre prochainement, peut-être d’ici dimanche, mais le Premier ministre a tempéré ses attentes vendredi.

« La gestion des transports publics relève de la responsabilité des villes et des communes », a-t-il rappelé. Nous participons, nous continuerons à participer au financement, mais il est important aussi que les villes, les communes, participent.

« Il y a actuellement des discussions qui se poursuivront, probablement même après dimanche, donc nous veillerons à continuer de participer au financement. Mais je tiens à rappeler aux villes que la marge de manœuvre n’est pas infinie au Québec, comme dans les municipalités d’ailleurs. »

Cependant, même si les déficits actuels des services pourraient s’accumuler jusqu’à 2,5 milliards dans cinq ans si rien n’est fait, M. Legault a assuré que les projets actuellement en planification ne sont pas compromis.

Ainsi, Québec a encore besoin de « transport lourd », a mentionné M. Legault. Quant à lui, le projet structurant Est, visant à relier l’est de Montréal au centre-ville de la métropole, ne sera pas abandonné et atteindra bel et bien Lanaudière, a tranché le premier ministre.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page