Skip to content
Trois morts après qu’un homme armé a ouvert le feu dans le centre de Paris

Un homme armé de 69 ans a ouvert le feu vendredi dans un centre culturel et un salon de coiffure kurdes du centre de Paris, tuant trois personnes et en blessant quatre autres.

Laure Beccuau, le procureur de Paris, a déclaré que les autorités examineraient tout élément raciste possible derrière la fusillade, ajoutant que l’agresseur présumé était connu des autorités.

Peu avant midi, des coups de feu ont semé la panique dans la rue d’Enghien, dans le 10e arrondissement branché, un quartier animé de boutiques, de restaurants et de bars qui abrite une importante population kurde.

Des témoins ont indiqué à l’AFP que le tireur, décrit par la police comme blanc et connu pour deux précédentes tentatives de meurtre, a d’abord visé le centre culturel kurde avant d’entrer dans un salon de coiffure voisin, où il a été arrêté par la police.

« On a vu un vieil homme blanc entrer puis commencer à tirer dans le centre culturel kurde, puis il est allé chez le coiffeur d’à côté », raconte Romain, qui travaille dans un restaurant voisin.

Emmanuel Boujenan, un habitant, a déclaré à l’AFP: « Il y avait des gens qui paniquaient, criaient à la police et montraient le salon en disant ‘il est là-dedans, il est là-dedans, entrez' ». Il a dit avoir vu deux personnes sur le sol du salon avec des blessures à la jambe.

Une commerçante du quartier a déclaré à l’AFP avoir entendu sept ou huit coups de feu, disant : « C’était la panique totale. Nous nous sommes enfermés à l’intérieur.


telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.