Skip to content
Un agitateur australien marque le « vif » officiel de Wimbledon dans un effondrement épique – News 24


Nick Kyrgios s’est affronté avec un juge de ligne et a fait rage contre les membres de la foule à Londres

La tête brûlée australienne Nick Kyrgios a livré une série d’explosions à Wimbledon mardi alors qu’il ciblait un juge de ligne et des membres de la foule tout en lançant un ballon hors des tribunes lors de son match de premier tour avec le Britannique Paul Jubb.

Célèbre pour ses effondrements sur le terrain, Kyrgios a été à la hauteur de sa réputation lors d’un concours de mauvaise humeur avec le numéro 219 mondial Jubb.

À l’intérieur du premier set, Kyrios s’est déchaîné auprès de l’arbitre et a qualifié la juge de ligne féminine de « mouchard » qui avait « pas d’amateurs » après que les fonctionnaires eurent entamé une discussion.

Kyrgios a également martelé une balle au-dessus des tribunes du court trois dans un accès de frustration, ce qui lui a valu un avertissement d’abus de balle alors qu’il perdait le premier set 3-6.

L’Australien, 27 ans, s’est remis sur les rails en remportant les deux sets suivants 6-1 7-5, pour perdre le quatrième sur un bris d’égalité pour envoyer le match à un décideur.

Les bouffonneries de Kyrgios ont continué à ponctuer le match alors qu’il fulminait contre les membres de la foule pour avoir soi-disant parlé entre les points.

« Ils [the fans] n’ont pas le droit de le faire, pourquoi cela continue-t-il ? Vous devriez les retirer de la foule. Huer est acceptable à Wimbledon ? Kyrgios a dénoncé l’arbitre Marija Cicak.

« Il faut leur dire [to stop]. Ce sont des spectateurs. Ils n’ont aucun droit de faire ça. Ce sont des spectateurs qui dépensent de l’argent pour venir nous voir jouer. Ils doivent être supprimés.

«Je ne vais pas à leur visage dans leur 9-5 et ne commence pas à applaudir quand ils scannent de la merde dans un supermarché. Ils n’ont pas le droit de le faire, alors pourquoi cela continue-t-il?


L’ancien quart de finaliste de Wimbledon a également été entendu faire référence au racisme, bien qu’il ne soit pas clair s’il parlait de la foule actuelle ou s’il faisait référence à un incident en Allemagne plus tôt ce mois-ci lorsqu’il a accusé les fans dans la foule d’insultes raciales.

« Donc, le pur manque de respect d’un spectateur envers un athlète est acceptable à Wimbledon ? » le numéro 40 mondial a été cité comme disant.

« Mais vous n’acceptez pas un chapeau avec deux logos ? Où est la ligne ? C’est acceptable, le racisme est acceptable alors quand s’arrête-t-il ? Alors, où est la ligne ?

« S’ils huaient entre son premier et son deuxième service ou lui faisaient des insultes raciales, je dirais la même chose. »

Kyrgios a été désigné comme l’un des joueurs les plus dangereux du monde sur gazon lorsqu’il est en pleine forme, mais a souvent laissé son tempérament prendre le dessus sur le court.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.