un avion parvient à atterrir miraculeusement sans train d’atterrissage, pas de blessé

Quelques minutes après son décollage, un petit avion qui venait de quitter l’aéroport de Newcastle au nord de Sydney (Australie) s’est retrouvé en difficulté ce lundi 13 mai, alors qu’il se dirigeait vers la ville de Port Macquarie, plus au nord du pays.

Vers 8h30, le pilote qui volait avec deux autres personnes à bord s’est rendu compte que son avion rencontrait des « problèmes avec le train d’atterrissage », rapporte le quotidien britannique The Guardian.

Pris de court en plein vol, le pilote de ce petit avion à turbopropulseur Beechcraft B200 a été contraint de voler pendant près de quatre heures au-dessus de l’aéroport afin de brûler un maximum de carburant et limiter les risques d’incendie. dès l’atterrissage. Une opération plutôt réussie, dans la mesure où l’avion a pu se poser sur le ventre, sans incident vers 12h20, sans qu’aucune des personnes à bord ne soit blessée.

Un atterrissage d’urgence périlleux

Au sol, les autorités ont travaillé pour guider le pilote Peter Schott afin qu’il puisse descendre en toute sécurité. Pour gérer cet atterrissage d’urgence, plus d’une dizaine d’équipes ont été mobilisées : pompiers, policiers, secouristes mais aussi ambulanciers.

Mais il s’avère que le pilote était suffisamment expérimenté, avec plusieurs centaines d’exercices d’atterrissage sur le ventre à son actif. Il est resté calme et maître de la situation tout au long du match, malgré ce problème technique inattendu. « Je n’ai jamais eu le moindre doute sur l’issue du vol », a-t-il déclaré à la presse locale après l’incident.

Article original publié sur BFMTV.com

Quitter la version mobile