un décès et plus de 120 hospitalisations

Une personne est décédée après avoir été contaminée par E. Coli au Royaume-Uni, qui connaît une épidémie de la bactérie depuis début juin.

C’est ce qu’a annoncé l’Agence britannique de sécurité sanitaire ce jeudi 27 juin, qui a précisé que deux personnes sont décédées après avoir été contaminées, et que « l’un de ces décès est probablement lié à leur infection au stec », à savoir l’infection produite par E. Coli. .

Les deux décès sont survenus en mai et les individus présentaient des pathologies sous-jacentes, ont indiqué les autorités, relayées par la presse britannique, dont le Guardian.

Au 25 juin, 19 cas supplémentaires de contamination à E. Coli ont été enregistrés, portant le total des cas au Royaume-Uni à 275, selon le site Internet du gouvernement. « Les symptômes de tous les cas actuellement confirmés sont apparus avant le 4 juin », précisent les autorités. Dans le détail, 182 cas ont été enregistrés en Angleterre, 58 en Ecosse, 31 au Pays de Galles, 4 en Irlande du Nord.

Les autorités, se basant sur 249 cas, ont expliqué que 49% des personnes contaminées sont hospitalisées, soit au moins 122 individus.

Laitue en question

Amy Douglas, directrice des incidents à l’Agence britannique de sécurité sanitaire, citée sur le site Internet du gouvernement, a déclaré que « moins de cas » avaient « été signalés », mais les autorités s’attendent à ce que « quelques cas supplémentaires soient liés à cette épidémie à mesure que davantage d’échantillons nous sont envoyés pour analyse ». essai. »

Darren Whitby, responsable des incidents à la Food Standards Agency, a expliqué que début juin, « plusieurs fabricants de sandwichs ont pris des mesures de précaution pour retirer et rappeler divers sandwichs, wraps et petits pains » après que des tests ont montré que la « cause probable » de la contamination était « un type de laitue » utilisé dans ces produits.

« Bien que nous soyons convaincus que la source probable de l’épidémie est liée à la laitue, nous continuons à travailler pour le confirmer et à identifier la cause profonde de l’épidémie avec les producteurs, les fournisseurs et les fabricants afin que des mesures puissent être prises pour prévenir une future épidémie », a-t-il ajouté.

Article original publié sur BFMTV.com