« Un fleuve d’amour » inonde les rues de Thessalonique

« Des couples, des célibataires, des collectifs, des alliés, une communauté LGBTQI sans frontières, des drag queens et même des sirènes ont formé le fleuve d’amour qui a inondé les rues de Thessalonique »s’enthousiasme les médias en ligne grecs Actualités 24h/24 et 7j/7.

Après dix jours de festivités, quelque 10.000 personnes ont défilé samedi dans la deuxième ville de Grèce pour une marche des fiertés. « multicolore »agitant des drapeaux et des ballons arc-en-ciel, au son des sifflets et des tambours.

La Grèce est devenue en février le premier pays chrétien orthodoxe à légaliser le mariage et l’adoption entre personnes de même sexe. La réforme, soutenue par le parti conservateur au pouvoir, déchire le pays et continue de susciter une forte résistance.

Contre-manifestations interdites

« Malgré l’adoption de la loi sur les couples de même sexe, il reste encore un long chemin à parcourir avant que l’identité sexuelle de chaque être humain soit acceptée par l’ensemble de la société »a dit leAFP l’un des participants, Dimitris Stefanakis.

Pour prévenir tout risque de violences, la police avait interdit samedi les contre-manifestations dans toute la ville.

Vendredi, un homme de 34 ans a été arrêté pour avoir appelé à manifester. « Contre la destruction de la famille, et pour résister à la junte LGBTQ+ et au nouvel ordre des choses »rapports Je Kathimerini. « Il a été accusé d’incitation à la désobéissance civile discriminatoire et de résistance à son arrestation »précise le quotidien.

Début mars, quelques semaines après l’adoption du mariage homosexuel, deux personnes transgenres ont été violemment agressées par une foule de jeunes en plein cœur de Thessalonique. Des milliers de personnes ont manifesté le lendemain dans la ville pour protester contre cette agression.