Skip to content
Un grand maître controversé se présentera à la présidence de la Fédération russe des échecs — RT Sport News


Le grand maître d’échecs russe, anciennement banni, Sergey Karjakin, a révélé son intention de se présenter à la présidence de la Fédération des échecs de Russie (CFR).

Karjakin a récemment purgé une interdiction de six mois par l’instance dirigeante mondiale FIDE après avoir exprimé son soutien au président russe Vladimir Poutine et à l’opération militaire en cours en Ukraine.

Maintenant que la suspension a expiré, il cherche à occuper la position la plus puissante des échecs russes, a confirmé Karjakin via sa chaîne Telegram samedi.

« Après de longues délibérations, j’ai décidé de me présenter à la présidence du CFR. Mon objectif est d’organiser le travail avec de jeunes talents, d’organiser de nombreux nouveaux tournois, [and] aider par tous les moyens à faire en sorte que nos joueurs et entraîneurs ne partent pas à l’étranger à la recherche d’une vie meilleure », Karjakin a écrit.


« Et il est tout aussi important d’organiser un réel soutien à la [other] Régions [around Russia] du centre fédéral. Je garantis que je ferai de mon mieux pour améliorer les activités de l’organisation dans tous les domaines. Je crois que si je suis élu, je peux lui donner un nouvel élan de développement.

L’élection pour désigner le président du CFR aura lieu le 17 décembre à Moscou. Le mois dernier, le 17 novembre, l’actuel président Andrey Filatov a révélé à TASS qu’il se présenterait à la réélection.

Karjakin, 32 ans, a récemment fait la une des journaux en insistant sur le fait qu’il ne participerait pas au Championnat du monde d’échecs rapides et blitz 2022, qui commence le jour de Noël dans la ville kazakhe d’Almaty, s’il n’est pas autorisé à le faire sous le drapeau russe.

Les Russes n’ont pas été interdits de participer à des compétitions internationales d’échecs, contrairement à de nombreux autres sports qui l’ont fait en réaction à l’action militaire russe en Ukraine. Mais ils doivent se produire sous un statut neutre, ce qui signifie qu’ils ne sont pas autorisés à utiliser le drapeau russe ou l’hymne national.

« Si je ne parlais que du jeu d’échecs, j’aurais certainement participé », Karjakin a dit à TASS. « Le Kazakhstan est un site porte-bonheur pour moi personnellement. »


Un grand maître controversé se présentera à la présidence de la Fédération russe des échecs — RT Sport News

« C’est là que je suis devenu champion du blitz, c’est là que la Russie a remporté le championnat du monde dans la compétition par équipes.

« Cependant, d’après ce que j’ai compris [FIDE President Arkady] Dvorkovich n’a pas l’intention de ramener l’hymne et le drapeau national aux équipes russes et ne veut pas lever les sanctions, même s’il aurait pu y parvenir comme dans le sport de la boxe. J’espérais un tel résultat.

« De toute façon, c’est une question de principe pour moi et je ne jouerai pas sans le drapeau national de la Russie », Karjakin a ajouté.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.