Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Un membre du Hamas affirme qu’il répétera ses attaques jusqu’à ce qu’Israël soit détruit


Ghazi Hamad, un haut responsable du Hamas, a salué l’attaque à grande échelle contre Israël le 7 octobre, au cours de laquelle des civils ont été tués en masse, et a promis que le groupe terroriste palestinien répéterait de telles attaques à plusieurs reprises dans le futur jusqu’à ce qu’il détruise Israël. .

Source: Le temps d’Israël

Citation: « Israël est un pays qui n’a pas sa place sur notre territoire. Nous devons le supprimer car il constitue une catastrophe sécuritaire, militaire et politique pour la nation arabe et islamique. Nous n’avons pas honte de le dire. »

Détails: Le terroriste a qualifié l’existence d’Israël d' »illogique » et a ajouté qu’il devrait être effacé de « toutes les terres palestiniennes ».

Lorsqu’on lui a demandé si cela signifiait la destruction totale d’Israël, Hamad a répondu : « Oui, bien sûr ».

Citation: « Nous devons donner une leçon à Israël, et nous le ferons encore et encore. Le déluge d’Al-Aqsa (le nom que le Hamas a donné à son assaut du 7 octobre – ndlr) n’est que la première fois, et il y en aura une deuxième, une troisième ». , un quatrième. Devrons-nous payer un prix ? Oui, et nous sommes prêts à le payer. Nous sommes appelés une nation de martyrs, et nous sommes fiers de sacrifier des martyrs.

Il a également réitéré l’affirmation fausse selon laquelle le Hamas n’avait pas l’intention de nuire à la population civile, expliquant les massacres par de prétendues « complications » sur le terrain.

Pourquoi est-ce important: Au cours des trois dernières semaines, il y a eu des preuves accablantes d’attaques délibérées contre des civils israéliens, menées sous la direction des commandants du Hamas. Dans de nombreux cas, les terroristes allaient de maison en maison et exécutaient ou brûlaient des familles entières. 260 autres civils ont été tués lors d’un festival de musique en plein air.

Citation: « Nous sommes les victimes de l’occupation. Point final. Par conséquent, personne ne devrait nous blâmer pour les choses que nous faisons. Le 7 octobre, le 10 octobre, le millionième octobre, tout ce que nous faisons est justifié. »

Arrière-plan:

  • Le 7 octobre, environ 3 000 terroristes dirigés par le Hamas ont franchi la frontière avec Israël depuis la bande de Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime, tuant environ 1 400 personnes et capturant au moins 245 otages de tous âges sous le couvert de milliers de missiles tirés sur les Israéliens. grandes villes et villes.

  • La grande majorité des personnes tuées lors de la prise des colonies frontalières par les terroristes étaient des civils – notamment des nourrissons, des enfants et des personnes âgées. Des familles entières ont été exécutées dans leurs maisons et plus de 260 personnes ont été tuées lors d’un festival en plein air, dont beaucoup avec une cruauté particulière.

  • Israël a répondu par une offensive militaire à grande échelle à Gaza visant à détruire l’infrastructure du Hamas et a promis d’éliminer l’ensemble du groupe terroriste qui dirige le secteur après le coup d’État sanglant de 2007. Jérusalem affirme cibler toutes les zones où le Hamas opère tout en essayant pour minimiser les pertes civiles.

  • Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, a déclaré que plus de 8 700 personnes avaient été tuées dans les frappes israéliennes. Les mêmes chiffres ont été cités par l’ONU. Cependant, les médias soulignent que ces informations ne peuvent être vérifiées. Il s’agirait à la fois de civils et de membres du Hamas qui sont morts à Gaza, notamment dans des ratés de tir des propres missiles du groupe terroriste.

Soutien UP ou devenez notre patron!

Yahoo News

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page