un nouveau toit à Roland-Garros

Roland-Garros poursuit sa transformation. Après l’inauguration, en octobre 2020, du court central Philippe-Chatrier, le court Suzanne-Lenglen, deuxième court en importance dont vous avez un aperçu ici, est désormais également équipé d’un toit escamotable. Une nouvelle couverture qui a été inaugurée le 26 mai par un ballet, avant le premier match du tournoi de Roland-Garros, comme le raconte un récent article de Monde.

Cette toiture, réalisée sous la direction de l’architecte et urbaniste français Dominique Perrault, donne l’impression de flotter au-dessus du court et des tribunes, s’insérant dans son environnement et interagissant avec le bâtiment existant.

Conçue comme un tissu plissé, cette housse pour mobile se déplie avec délicatesse et légèreté dans un étui solide. La première étape des travaux, qui se sont déroulés de juillet 2021 à mars 2024, a porté sur le positionnement de la charpente métallique. Les deux éléments latéraux de celui-ci reposent désormais sur leurs piliers. Cette phase complexe, qui s’est heurtée à de nombreux défis techniques, consistait à déplacer ces éléments latéraux mesurant 100 mètres de long et 18 mètres de large, et pesant environ 400 tonnes chacun, sur une distance de 25 mètres. Puis les travaux se sont poursuivis avec la pose du caisson de rangement du couvercle et des différents mécanismes. La dernière phase a été l’installation de la couverture mobile.

Pour concevoir ce toit, « Dominique Perrault, souligne l’article de Monde, s’inspire de la garde-robe de Suzanne Lenglen (1899-1938) et opte pour la jupe en soie que Jean Patou (1887-1936) avait spécialement conçue pour la championne de tennis au début des années 1920. La toile est entièrement composée de fibres de polymère fluoré. Ce matériau offre plus de résistance et une meilleure réverbération de la lumière ambiante. Sa couleur gris métallisé dialogue harmonieusement avec l’ocre de la terre cuite et le béton écru des stands.

La couverture mobile est constituée d’un assemblage de vingt et un modules fixés entre câbles, chacun d’eux ayant une longueur de 44 mètres et une largeur de près de 5 mètres. Il se plie et se déplie en fonction de la météo. Avec ça « impression de légèreté donnée par la structure métallique, bien que massive, qui s’explique, en partie, par le fait que les grandes poutres en acier (100 mètres d’envergure chacune) entre lesquelles coulisse la belle couverture blanche ne reposent que sur quatre poteaux sculptés. »

Il vous reste 27,52% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Elise

À chaque coup de stylo, créez des histoires captivantes. Découvrez des vérités cachées à la fois. 📝 🔍

Recent Posts

50 sites industriels ralentissent leurs émissions de CO2

Un rapport du Réseau Action Climat du 16 juillet 2024 met en évidence les 50 sites industriels les plus polluants…

2 minutes ago

L’acteur dévoile quatre nouveaux tableaux en hommage à son ancienne compagne, Vanessa Paradis

Deux ans après sa première collection d'art, Johnny Depp dévoile quatre nouveaux tableaux inspirés de sa vie, qui seront mis…

4 minutes ago

Patrick Vieira n’est plus l’entraîneur du RC Strasbourg

Arrivé l'été dernier, Patrick Vieira aura passé une saison à la tête du RC Strasbourg. Sous contrat jusqu'en 2026, l'entraîneur…

5 minutes ago

Le Parlement israélien adopte une résolution « contre la création d’un État palestinien »

Selon la résolution, « la Knesset s'oppose fermement à la création d'un État palestinien à l'ouest du Jourdain », c'est-à-dire…

6 minutes ago

« Il reste encore quelques jours pour éviter ces désagréments », prévient Bernard Thibault après avoir déposé un préavis de grève pour la cérémonie d’ouverture

Un syndicat CGT Spectacle a appelé à une grève le 26 juillet pour protester contre "les inégalités criantes de traitement"…

8 minutes ago

USA – Les actions à surveiller à Wall Street (mise à jour) – 18/07/2024 à 15h17

Principales valeurs à suivre jeudi à Wall Street, où les contrats à terme sur les principaux indices suggèrent une ouverture…

13 minutes ago