un parcours pensé pour Julian Alaphilippe ? Suivez l’étape 12

L’itinéraire qui relie Martinsicuro à Fano jeudi pourrait sourire aux puncheurs, avec une succession de côtes sèches mais pas assez longues pour les purs grimpeurs.

France Télévisions – Éditorial Sport

Publié


Temps de lecture : 1 min

Il n’y aura plus autant d’opportunités. Pour les puncheurs, comme Julian Alaphilippe (Soudal-Quickstep), explosifs dans les montées courtes et raides mais pas assez aériens en haute montagne, les possibilités de lever les bras seront rares à l’issue du Giro, et le parcours de la 12e étape entre Martinsicuro et Fano (193 km) jeudi s’annoncent comme un terrain de jeu idéal.

Le Français, passé tout près de la victoire lors de la 6ème étape, continue de tenter sa chance dans l’échappée. L’enchaînement de huit courtes difficultés, non toutes répertoriées, convient parfaitement à ses qualités. Et Monte Giove (1,2 km à 9,2 %) situé à 13 kilomètres de l’arrivée pourrait le propulser vers sa première victoire sur le Tour d’Italie.

Mais les sprinteurs les plus coriaces pourraient contrecarrer les plans des attaquants. Kaden Groves (Alpecin-Deceuninck), deuxième mercredi derrière Jonathan Milan (Lidl-Trek) pourrait conserver le groupe de tête pour disputer la victoire. Comme depuis le début de la deuxième semaine, le maillot rose Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) et les autres prétendants au classement général devraient connaître une journée relativement calme.

Quitter la version mobile