Skip to content
Un «violeur» qui s’est endormi pendant un AN le jour de son arrestation est envoyé directement en prison après s’être réveillé

Un violeur d’enfant présumé qui s’est endormi pendant une année entière le jour de son arrestation en raison d’un syndrome médical bizarre s’est réveillé à l’hôpital et a été envoyé immédiatement en prison.

Ahmad Ali, 28 ans, a été arrêté à l’aéroport de Fiumicino près de Rome, en Italie, en juillet 2021 après l’agression sexuelle d’un mineur.

La seule fois où il a parlé après son arrestation, c’était pour clamer immédiatement son innocence, mais il a ensuite cessé de manger et de boire et s’est rapidement endormi et n’a réagi à aucun bruit ni mouvement, et a été nourri au goutte-à-goutte.

L’agresseur a été transporté sur une civière vers une salle de vidéoconférence de la prison Regina Coeli à Rome pour chaque étape de sa procédure pénale, mais il ne s’est jamais réveillé ni répondu à une question.

L’agresseur a été transporté sur une civière vers une salle de vidéoconférence de la prison Regina Coeli (photo, image d’archive) à Rome pour chaque étape de sa procédure pénale

Les juges avaient décidé qu’Ali, originaire du Pakistan, avait pu comparaître devant le tribunal malgré son état d’inconscience apparent parce qu’ils pensaient qu’il mentait, alors même qu’il était transporté entre la prison et l’hôpital.

Des experts médicaux ont témoigné à deux reprises devant le tribunal et ont affirmé que l’accusé subissait une «simulation attribuable au syndrome de Ganser», un trouble rare et peu compris souvent appelé syndrome absurde.

Mais il ne s’est jamais réveillé lors de ses multiples audiences auxquelles son avocat a fait valoir qu’il n’était pas apte à assister.

Tout à coup, Ali s’est réveillé à l’hôpital le 9 décembre après un an de sommeil et a été immédiatement envoyé en prison.

Son avocat Donato Vertone a déclaré à Repubblica: « Ahmed s’est réveillé et cela me semble être un miracle. »

« Merci aux médecins Cardarelli de Naples. Ne me demandez pas comment ils ont fait, je sais seulement qu’hier il parlait et marchait mais il y a vingt jours, à cause des conditions dans lesquelles je l’avais vu, j’ai cru qu’il allait mourir.

Ali dit qu’il ne se souvient presque de rien de son année de sommeil, avec son esprit vide de son arrestation à l’aéroport de Fiumicino et quelques aperçus de son séjour à l’hôpital Pertini à Rome avant de finalement se réveiller à Naples avec une aiguille dans le bras et l’aine.

Un «violeur» qui s’est endormi pendant un AN le jour de son arrestation est envoyé directement en prison après s’être réveillé

Ahmad Ali, 28 ans, a été arrêté à l’aéroport de Fiumicino près de Rome (photo), en Italie, en juillet 2021 après l’agression sexuelle d’un mineur

Le syndrome de Ganser, également connu sous le nom de «psychose carcérale» car il affecte généralement les détenus pour obtenir la clémence des juges et des procureurs, est un trouble controversé dont la légitimité est mise en doute.

Les personnes atteintes semblent imiter des maladies physiques ou mentales lorsque cela peut leur être bénéfique, mais elles peuvent alors ressentir de véritables symptômes.

Le syndrome est une réponse à un stress extrême et les symptômes courants comprennent les hallucinations, la confusion, l’amnésie et la paralysie.

Des chercheurs en neurosciences de l’University College London se sont penchés sur le cas d’Ali après qu’il ait été porté à leur attention par l’organisation judiciaire italienne Antigone.

Susanna Marietti, coordinatrice nationale du groupe, a déclaré: «J’ai rencontré le jeune Ahmed le 1er juin dernier au centre clinique de la prison Regina Coeli, il dormait et était dans cet état depuis plusieurs mois.

« Je me suis penché sur son visage, je lui ai crié dessus et il n’a pas bougé du tout, il était dans un état de sommeil profond.

« J’ai parlé au compagnon de cellule et il m’a dit qu’il ne s’était jamais réveillé, ni qu’il n’avait jamais bougé, ni de jour ni de nuit. »

L’UCL a alors conseillé à un psychologue, un psychiatre et un kinésithérapeute de travailler sur Ali en tandem pour sa rééducation motrice, et peu de temps après son réveil.

L’avocat Vertone a déclaré: «Je sais qu’ils continueront à étudier son cas.

« Maintenant, j’essaie de le remettre en contact avec sa famille au Pakistan, car il n’a pas eu de leurs nouvelles depuis plus d’un an. »

La prochaine audience aura désormais lieu en janvier et, espérons-le, Ali pourra s’adresser au tribunal pour la première fois.

dailymail Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.