Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Une année 2024 « pour célébrer l’Arménie en France », annonce la ministre de la Culture Rima Abdul Malak

En déplacement à Erevan, le ministre français de la Culture a rencontré les autorités arméniennes pour discuter des modalités de célébration de l’événement en France.

L’année 2024 sera « exceptionnel pour l’Arménie en France, permettant de renforcer nos liens culturels », » a déclaré à l’AFP la ministre de la Culture Rima Abdul Malak, en déplacement à Erevan. Parmi les événements célébrés en 2024, le centenaire de la naissance de Charles Aznavour. Décédé en 2018, le plus célèbre représentant de la nombreuse communauté arménienne de France, est né à Paris le 22 mai 1924.

Missak Manouchian au Panthéon en février 2024

Lors du premier voyage d’une ministre française de la Culture en Arménie, Rima Abdul Malak a évoqué les célébrations avec son homologue Janna Andréassian jeudi 26 octobre et devrait le faire le 27 octobre avec le Premier ministre Nikol Pashinian. Elle a également pu évoquer l’entrée au Panthéon, le 21 février, du résistant Missak Manouchian. « L’annonce de sa panthéonisation a eu un impact énorme ici. C’est un personnage très important. Nous avons visité une petite exposition qui lui est consacrée à Erevan, où se trouvaient des écoliers, et avons pu voir comment la mémoire est transmise aux jeunes Arméniens. »a expliqué le ministre de la Culture, joint au téléphone depuis Paris.

L’année 2024 marque aussi le centenaire du cinéaste Sergei Parajanov, « moins connu en France, mais qui a inspiré des générations d’artistes arméniens ». En délégation ministérielle, la présidente du musée du Louvre, Laurence des Cars, est venue s’entretenir avec les musées arméniens de la coopération en vue de l’ouverture au public, prévue vers 2027, d’un nouveau département, celui des Arts de Byzance. et de la chrétienté en Orient.

Un département des Arts chrétiens byzantins et orientaux au Louvre

« Ce nouveau département sera lié à ceux des Antiquités romaines et des Arts islamiques, avec des points de contact qui refléteront la réalité historique et géographique de ces rencontres entre cultures. Et l’Arménie l’illustre très bien. », a détaillé Laurence des Cars à l’AFP. La visite a débuté le matin du 26 octobre par un temps de recueillement au mémorial des victimes du génocide arménien à Erevan. Cela se produit alors que Nikol Pashinian a déclaré jeudi qu’il espérait un accord de paix avec l’Azerbaïdjan. « Dans les mois à venir »après la victoire militaire de Bakou en septembre contre les séparatistes arméniens du Haut-Karabakh.

L’auteur-compositeur français d’origine arménienne André Manoukian, également dans la délégation, interrogé par l’AFP, s’est félicité « l’engagement du gouvernement français, essentiel en ces temps, avec une réelle menace existentielle pour l’Arménie, et des Arméniens qui nous disent que plus il y aura de dirigeants étrangers qui viendront en Arménie, mieux ce sera, y compris pour leur sécurité ».

grb2 FR

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page