Skip to content
Une famille écossaise vivant à Adélaïde sauvée de l’expulsion d’Australie : Green Family

Une tournure étonnante dans le cas d’une famille écossaise travailleuse menacée d’expulsion alors qu’elle s’engage à rester et à se battre après avoir reçu des conseils juridiques choquants quelques heures seulement avant d’être expulsée d’Australie

  • Une famille écossaise sur le point d’être expulsée d’Australie a été autorisée à rester
  • Le ministre de l’Immigration a été invité à intervenir et à leur donner des visas permanents

Une famille écossaise qui devait être expulsée alors qu’elle vivait en Australie depuis 10 ans, payait des impôts et ne faisait rien de mal, s’est fait dire qu’elle pouvait rester – pour l’instant.

L’expert en électricité Mark Green, 44 ans, a été recruté pour ses compétences spécialisées en installation solaire en 2012 et s’est envolé pour l’Australie avec sa femme Kelly, 45 ans, et sa fille Rebecca, 19 ans.

Mais après une série de promesses non tenues par ses employeurs qui les ont laissés sans visa ni résidence permanente, ils devaient être expulsés du pays à 22 heures.

La famille avait fait ses valises et se préparait à se rendre à l’aéroport pour un vol hors du pays.

Mais après avoir consulté un avocat spécialiste de l’immigration, ils ont été informés qu’ils avaient des raisons de faire appel de l’expulsion et ont décidé de rester et de se battre.

Suite à leur décision, la famille a été informée vers 19 heures mercredi soir que le nouveau ministre fédéral de l’Immigration était personnellement intervenu pour leur accorder un visa temporaire d’un mois.

Le sursis d’Andrew Giles du parti travailliste permettra aux Verts de travailler sur leur nouvelle soumission légale dans l’espoir qu’ils puissent obtenir la résidence permanente.

Le Premier ministre sud-africain Peter Malinauskas s’est également impliqué dans l’affaire mercredi et a personnellement appelé pour faire savoir à la famille qu’elle pouvait rester.

Mark Green, 44 ans, sa femme Kelly, 45 ans, et sa fille Rebecca, 19 ans (photo) devaient être expulsés d’Australie à 22 heures mercredi alors que des appels étaient lancés pour que le ministre de l’Immigration intervienne.

« Nous avons été en contact avec notre avocat et il nous a dit que nous devions rester et nous battre, alors nous nous sommes réunis et avons décidé que c’est ce que nous allons faire », a déclaré M. Green mercredi soir.

« Nous avons l’impression d’avoir été terriblement déçus par le processus de tout cela – même par le gouvernement australien et nous espérons juste rectifier la situation. »

« Nous avons eu tellement de commentaires et nous sommes juste submergés par le nombre de personnes qui nous ont soutenus à travers cela et nous ne pourrons jamais assez remercier tout le monde. »

Le politicien Frank Pangallo du parti SA Best avait initialement porté l’histoire de la famille à la connaissance du public et était avec eux mercredi soir.

« Le Premier ministre sud-africain vient de m’appeler et m’a dit que le ministre de l’Immigration avait accordé un visa pour un mois supplémentaire pour permettre à la famille de travailler sur leur nouvelle soumission. » il a dit.

Il a plaisanté avec les Verts en disant qu’ils pouvaient désormais légitimement rester et lutter contre leur expulsion et qu’ils « ne seraient pas illégaux demain ».

Une famille écossaise vivant à Adélaïde sauvée de l’expulsion d’Australie : Green Family

Les Verts ont été informés mercredi à 19 heures, trois heures seulement avant leur expulsion à 22 heures, qu’ils avaient obtenu un sursis temporaire pour rester en Australie (photo)

Une famille écossaise vivant à Adélaïde sauvée de l’expulsion d’Australie : Green Family

L’expert en électricité Mark Green, 44 ans, a été recruté pour ses compétences spécialisées en installation solaire en 2012 et s’est envolé pour l’Australie avec sa femme Kelly, 45 ans, et sa fille Rebecca, 19 ans.

Une famille écossaise vivant à Adélaïde sauvée de l’expulsion d’Australie : Green Family

Mark Green (à gauche) et sa femme Kelly ont déménagé à 16 000 km de l’Écosse vers leur nouvelle maison à Adélaïde, leur résidence permanente étant parrainée par la société qui le transportait dans

Publicité

dailymail Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.