Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Une femme de STL passe plus de 150 jours à l’hôpital avec COVID


ST. LOUIS (KMOV) – Laquanachae Moore dit qu’il pourrait s’écouler six mois avant qu’elle puisse enfin parler à nouveau normalement.

« J’avais une trachée. Ma voix [isn’t] tout le chemin du retour », a déclaré Moore.

La voix rauque de la femme de 30 ans survient après des mois de lutte pour sa vie après avoir contracté le COVID-19 pour la première fois fin décembre 2021.

« Ça a empiré le 10 janvier. Je ne pouvais plus respirer, à peine. Je ne pouvais pas me lever et marcher n’importe où, donc j’étais vraiment déprimé. Alors, ma sœur m’a emmené aux urgences », a déclaré Moore. «Je me souviens d’avoir été admis et d’être allé aux soins intensifs. Après plus rien. »

Moore a été intubé et placé dans un coma médicalement provoqué de janvier à mars.

« J’ai raté des mois. J’ai raté l’anniversaire de mon fils, comme si c’était fou », a déclaré Moore.

Au réveil, elle a constaté que sa bataille n’était toujours pas terminée.

« J’étais toujours critique. J’étais sous ventilateur. Je ne pouvais pas parler du tout parce que j’avais le [Tracheostomy]. Et j’avais une sonde d’alimentation », a-t-elle déclaré. « J’ai failli mourir plusieurs fois. »

Le 1er juin, après avoir passé plus de 150 jours à Mercy Hospital South, les infirmières et les médecins ont célébré Moore alors qu’elle rentrait enfin chez elle.

Son retour à la maison a lieu à un moment où le métro de Saint-Louis connaît une augmentation des cas de COVID-19. Le groupe de travail sur la pandémie métropolitaine de St. Louis a signalé plus tôt cette semaine que les hospitalisations liées au COVID-19 dans la région avaient doublé en moins d’un mois.

« Cela a également entraîné une augmentation du nombre de personnes à l’hôpital. Nous sommes probablement environ trois fois notre point le plus bas au printemps dernier », a déclaré le directeur clinique de BJC, le Dr Clay Dunagan, qui dirige également le groupe de travail.

Dunagan prévoit que les chiffres de COVID-19 commenceront à baisser dans les semaines à venir, mais il souligne l’importance pour les gens de se faire vacciner, de porter des masques et d’éviter les zones intérieures surpeuplées.

« J’allais me faire vacciner mais j’ai d’abord attrapé Covid », a déclaré Moore.

Moore a expliqué que la raison pour laquelle elle ne s’était pas fait vacciner plus tôt était qu’elle passait la plupart de son temps à la maison et qu’elle n’était pas préoccupée par une menace. Elle ne sait toujours pas comment elle a pu contracter le virus.

« Faites-vous vacciner si vous le pouvez, car il y a beaucoup de gens à l’hôpital maintenant qui ne s’en sortent pas comme moi, et c’est triste à entendre », a-t-elle déclaré.

Bien que Moore puisse retrouver sa voix, elle dit qu’elle devra désormais vivre avec d’autres obstacles à vie, allant de l’asthme permanent à la nécessité d’être plus prudente avec les autres pendant sa convalescence.

« Je ne peux pas être entouré de beaucoup de gens », a déclaré Moore. « Si je le fais, je peux attraper une infection respiratoire. Et, ouais, ça pourrait me tuer cette fois-là. Je pourrais être de retour à l’hôpital.


Cnn all En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page