Skip to content
Une gymnaste russe condamnée à un an d’interdiction d’afficher le symbole « Z »


Ivan Kuliak est apparu lors d’un événement au Qatar en mars avec le symbole attaché à sa poitrine

Le gymnaste russe Ivan Kuliak a été frappé d’une interdiction d’un an pour être apparu sur le podium avec un symbole «Z» attaché à son justaucorps lors d’un événement au Qatar plus tôt cette année.

Annonçant cette décision, la Fédération internationale de gymnastique (FIG) a déclaré que Kuliak serait également privé de la médaille de bronze qu’il avait remportée lors de la Coupe du monde par engin à Doha.

Kuliak sera condamné à une amende de 500 francs suisses (environ 500 dollars) et devra payer 2 000 francs suisses pour les frais de procédure dans son affaire.

L’interdiction signifie que Kuliak, 20 ans, ne pourra participer à aucune épreuve sanctionnée par la FIG ou à des compétitions organisées par des fédérations membres affiliées.

Lire la suite

Une gymnaste russe explique le choix de la lettre « Z »

Les athlètes russes et biélorusses sont actuellement interdits de tous les événements de la FIG pour une durée indéterminée en raison du conflit en Ukraine.

La FIG a déclaré que si ces mesures étaient toujours en vigueur le 17 mai 2023, l’interdiction de Kuliak se poursuivrait et n’expirerait que six mois après la levée des sanctions.

Kuliak aura 21 jours pour faire appel de la décision – une étape que la Fédération russe de gymnastique a déclaré qu’elle n’exclurait pas une fois qu’elle aurait étudié l’intégralité du texte de la décision de la Commission disciplinaire de la Fondation d’éthique de la gymnastique (GEF).

Bien que Kuliak ait été puni, la FIG a annoncé que les entraîneurs russes Valentina Rodionenko et Igor Kalabushkin – qui étaient également présents à l’événement à Doha – avaient été innocentés de toute violation.

Le scandale a éclaté lorsque Kuliak a remporté le bronze lors de la finale aux barres parallèles de la Coupe du monde par engin en mars, dans une compétition remportée par l’Ukrainienne Illia Kovtun.

Kuliak est apparu pour la cérémonie de remise des médailles avec un « Z » attaché à son uniforme – un symbole utilisé par les troupes russes en Ukraine et qui a été affiché comme une démonstration de soutien aux forces armées par la population russe.

LIRE LA SUITE: Un jeune karter russe apprend la punition après le salut « nazi » (VIDEO)

Expliquant le geste dans une interview ultérieure avec RT, Kuliak a cité le comportement de ses rivaux ukrainiens lors de la compétition.

« Pendant les représentations, ils criaient Gloire à l’Ukraine! ou monter sur le podium enveloppé dans le drapeau national alors que nous étions considérés comme des athlètes neutres, et à cause de cela nous nous sentions mal à l’aise.

« Surtout, c’était frustrant parce qu’ils ont demandé que nous soyons retirés de la [tournament] même si nous n’avons rien fait de mal à personne…

« S’il y avait une seconde chance et que je devais à nouveau choisir de sortir avec la lettre ‘Z’ sur la poitrine ou non, je ferais exactement la même chose »,Kuliak a ajouté.

« Je l’ai vu avec nos militaires et j’ai regardé ce que signifiait ce symbole. Il s’est avéré [it means]« pour la victoire » et « pour la paix ».

« Je n’ai rien souhaité de mal à personne, j’ai juste montré [what] ma position [was]. En tant qu’athlète, je me battrai toujours pour la victoire et défendrai la paix.

Lire la suite

Une gymnaste russe condamnée à un an d’interdiction d’afficher le symbole « Z »
Les athlètes russes mettent en lumière les frappes présumées de missiles ukrainiens et exigent un traitement égal

Le responsable de la gymnastique Rodionenko, chef de la délégation russe à Doha, a également accusé les athlètes ukrainiens d’avoir provoqué la situation.

« Je tiens à dire que je n’ai jamais vécu une telle humiliation dans toute ma carrière d’entraîneur »,a déclaré l’entraîneur vétéran dans des commentaires peu après la dispute.

« Au Qatar, ils ne nous ont pas humiliés, ils ont humilié notre pays… J’ai approché le représentant de la FIG et j’ai demandé pourquoi les Ukrainiens se comportaient comme ça, ce à quoi il a répondu qu’il ne pouvait rien y faire. »

Répondant à la nouvelle de l’interdiction, Rodionenko a déclaré que Kuliak ne quitterait pas le sport.

« L’année passera vite. Notre tâche maintenant est de préparer un nouveau programme, de former. Ivan est un gars courageux, il comprend cette situation.

« Tout ira bien, cette situation ne le brisera pas, il reviendra »dit l’entraîneur.

Kuliak a refusé de commenter son interdiction d’un an lorsqu’il a été contacté par la chaîne russe Match TV.

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.