une monnaie locale gagnée en ramassant les déchets

Publié


Durée de la vidéo : 6 minutes

A Marseille (Bouches-du-Rhône), la monnaie sauvage est apparue.  Ce sont des pièces en plastique recyclé qui donnent droit à des cadeaux dans certains magasins.  Une monnaie alternative qui peut être gagnée en ramassant les déchets.

Marseille : la monnaie locale gagnée en ramassant les déchets
A Marseille (Bouches-du-Rhône), l’argent sauvage est apparu. Il s’agit de pièces en plastique recyclé pouvant bénéficier de cadeaux dans certains commerces. Une monnaie alternative qui peut être gagnée en ramassant les déchets.
(France2)

À Marseille (Bouches-du-Rhône), une monnaie sauvage a fait son apparition. Il s’agit de pièces en plastique recyclé qui donnent droit à des cadeaux dans certains commerces. Une monnaie alternative que l’on peut gagner en ramassant des déchets.

C’est un petit bout de plastique recyclé qui peut rapporter gros : une monnaie alternative permet de consommer local, de réduire les déchets et de protéger la nature. Dans les rues de Marseille (Bouches-du-Rhône) rien n’échappe aux brigades vertes. Ce groupe de bénévoles s’est levé tôt pour rendre la ville un peu plus propre, encouragé par les habitants. Résultat de la collecte : près de deux kilos de déchets ramassés en moins d’une heure, immédiatement récompensés par quelques pièces. Avant d’aller les dépenser dans les commerces locaux, direction un atelier laboratoire à Aix-en-Provence où l’on frappe de la monnaie sauvage. Tout commence avec des bouchons en plastique récupérés sur les plages. Pour cela, Louis utilise une machine à laver. Une fois propres, ils sont broyés en copeaux et insérés dans une machine appelée injecteur.

Ces deux derniers mois, 500 pièces ont été distribuées, soit l’équivalent de 300 kilos de déchets collectés dans la cité phocéenne. Monnaies locales, « Il y en a partout en France, nous sommes même le pays d’Europe qui a le plus de monnaies locales »explique Valérie Heurtel, une journaliste présente sur le plateau.