une page importante se tourne avec la fin des plaidoiries

Le tribunal qui juge douze anciens militaires et responsables gouvernementaux dans le procès des massacres du 28 septembre 2009 en Guinée – au moins 156 personnes tuées et 109 femmes violées – a mis son jugement en délibéré du 26 juin 2024 jusqu’au 31 juillet. dans un procès historique qui a débuté le 28 septembre 2022.

Avec notre correspondant à Conakry, Mouctar Bah

Les plaidoiries au procès des massacres du 28 septembre 2009 en Guinée se sont achevées le 26 juin 2024 devant le tribunal correctionnel de Conakry. Ce sont les avocats de la défense qui ont été les derniers à intervenir lors de ce long procès où une dizaine d’officiers ont été jugés pour leur implication présumée dans la mort d’au moins 156 personnes, tuées par balle, au couteau, à la machette ou à la baïonnette. Des centaines de personnes ont également été blessées lors de la répression d’un rassemblement de l’opposition dans un stade de Conakry et ses environs, selon le rapport d’une commission d’enquête internationale mandatée par l’ONU. Au moins 109 femmes ont été violées.

Les avocats du capitaine Moussa Dadis Camaraprésident de la junte (2008-2010) au moment de la commission de ce massacre, et le commandant Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba – ex-aide de camp de Dadis Camara –, deux des accusés les plus célèbres, ont eu le dernier mot. .

Les deux avocats, chacun dans leurs plaidoiries, ont demandé l’acquittement de leurs clients Moussa Dadis Camara et Toumba Diakité qu’ils considèrent comme innocents. Le jugement a été réservé jusqu’au 31 juillet.

En savoir plus sur RFI