Une standing ovation pour Coppola, une dose de #MeToo et un « Rendez-vous avec Pol Pot » au Festival de Cannes

La deuxième journée du 77e Festival de Cannes s’est terminée en beauté avec la première du très attendu « Mégalopolis », une nouvelle œuvre de Francis Ford Coppola, célébrée avec ferveur au Grand Théâtre Lumière. Une journée également marquée par un nouveau moment #MeToo sur le tapis rouge et une flopée de films dont « Rendez-vous avec Pol Pot », une exploration poignante du génocide cambodgien, dont le réalisateur France 24 a rencontré.

Après deux jours d’averses, le soleil est enfin revenu sur la Côte d’Azur jeudi matin, illuminant de ses rayons le tapis rouge du 77e Festival de Cannes, où un nouvel hommage a été rendu aux figures du #MeToo français.

Judith Godrèche, l’actrice et réalisatrice française devenue une figure de proue de la lutte contre les abus sexuels, était accompagnée de plusieurs dizaines de femmes qui ont participé à son court métrage « Me Too », une œuvre chorale visant à inciter les victimes à témoigner. Ensemble, ils ont posé pour une photo de groupe sur les marches du Palais des Festivals, les mains couvrant la bouche.

« Nous sommes réunis parce que nous avons été victimes d’abus », a déclaré l’une des participantes, Clare. « Nous ne nous cachons plus. Nous montons les marches de Cannes comme des stars de cinéma ».

Cette photo de famille s’inscrit dans la thématique de cette rentrée du festival, axée autour des icônes féminines du cinéma et des personnages féminins forts.

En savoir plus sur FRANCE 24

A lire aussi :
Avec « Me Too », Judith Godrèche continue son combat au Festival de Cannes
En vedette à Cannes : Anya Taylor-Joy et Chris Hemsworth pour l’avant-première du nouveau Mad Max
#MeToo : déferler sur la Croisette ?

Quitter la version mobile