Skip to content
Vague de méfaits affectant l’Accurso | Quatre jeunes en possession de matériel incendiaire interpellés près du domicile de Tony Accurso

Quatre jeunes hommes, dont deux mineurs, ont été arrêtés hier soir non loin de la résidence de l’entrepreneur déchu Tony Accurso, à Deux-Montagnes, en possession de matériel incendiaire.


Vers 2 h 30, des patrouilleurs de la Régie de police du Lac des Deux-Montagnes ont intercepté une voiture transportant les suspects « dont le comportement leur paraissait suspect » dans le secteur du 15e Avenue, a indiqué le porte-parole de la police, Jean-Philippe Labbé.

« Lors de l’interception, ils ont remarqué la présence de matériel pouvant servir à allumer un incendie. Considérant que nous étions dans le secteur du 15e Avenue et qu’il y avait eu deux incendies criminels plus tôt cet été et des coups de feu, ils ont procédé à l’arrestation des quatre occupants du véhicule », a-t-il expliqué.

Les quatre suspects, deux de 18 ans et deux de 17 ans, ont été interrogés par les enquêteurs puis libérés sous conditions et promesse de comparaître. Aucun d’entre eux n’avait de casier judiciaire ou n’était policier.

Interview de Tony Accurso

« Nous rencontrons actuellement M. Accurso pour savoir s’il a reçu des menaces ou s’il a des informations à nous donner en lien avec les événements de cette nuit », précise Jean-Philippe Labbé. Rappelons que des proches du magnat de l’immobilier résidant dans la même rue que lui sont la cible de divers méfaits depuis plusieurs mois.

« Nous avons des raisons de croire que c’est [chez Tony Accurso] ce [les suspects] partaient », ajoute-t-il.

Vague de méfaits affectant l’Accurso | Quatre jeunes en possession de matériel incendiaire interpellés près du domicile de Tony Accurso

PHOTO RYAN REMIORZ, LES ARCHIVES DE LA PRESSE CANADIENNE

Tony Accurso en 2017

La police n’a pas révélé la nature du matériel incendiaire que les suspects avaient en leur possession au moment de leur arrestation.

L’Autorité policière du Lac des Deux-Montagnes soumettra un dossier au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) afin que les quatre jeunes soient accusés de complot et de possession de matériel incendiaire.

Pour le moment, on ne sait pas pourquoi ils auraient voulu s’en prendre à Tony Accurso ou à sa résidence.

Une vague de méfaits

Un différend commercial entre des membres de la famille de Tony Accurso impliqués dans une entreprise de construction était la principale hypothèse étudiée par les enquêteurs du Service de police du Lac des Deux-Montagnes pour expliquer la vague de méfaits visant les enfants chez l’entrepreneur déchu, rapporte La presse octobre dernier.

Tout a commencé en juillet dernier, lorsque le SUV Range Rover blanc appartenant à l’épouse du fils de Tony Accurso, Giovanni, a été pris pour cible par un incendiaire.

Puis, le 24 août, des coups de feu ont été tirés sur la maison voisine, sans faire de blessé.

Deux jours plus tard, d’autres coups de feu ont été tirés, cette fois au domicile de Giovanni Accurso, quelques heures seulement après que Tony Accurso a contacté La presse dire qu’il n’était pas la cible de ces attaques.

À la mi-octobre, c’est alors la résidence de sa fille Lisa et Karol Fortin qui est complètement détruite par un incendie.

Des traces d’un accélérateur ont été trouvées. Le couple n’habitait plus la maison, louée, mais inoccupée au moment du sinistre. De plus, la plupart du temps, lors des méfaits, les occupants n’étaient pas présents dans les logements.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.