Verstappen perd, Russell surprend en Autriche

Seulement cinquième après un accrochage en fin de course avec Lando Norris (McLaren), qui a abandonné, Max Verstappen (Red Bull) a encore creusé l’écart sur ses rivaux en Autriche où George Russell (Mercedes) a remporté une victoire inattendue.

À 20 tours de l’arrivée du Grand Prix, le triple champion du monde se dirigeait vers une victoire facile, mais un mauvais arrêt au stand a permis à son dauphin de revenir en piste.

Les deux hommes se livrent alors un duel sans merci pendant une dizaine de minutes, jusqu’à l’épilogue malheureux survenu au 64e des 71 tours de course : Norris tente de doubler par l’extérieur et Verstappen bouge légèrement, précipitant la collision entre les deux monoplaces. sièges qui ont entraîné une crevaison pour chacun des protagonistes.

« Il a ruiné ma course, détruit ma voiture… » a pesté Norris. Je respecte beaucoup Max et ce qu’il peut accomplir (…) mais il y a des moments où je pense qu’il est peut-être un peu trop loin et j’ai l’impression qu’aujourd’hui c’est un peu le cas. »

Alors que le Néerlandais, reconnu responsable de l’accident et qui a écopé d’une légère pénalité de dix secondes, a pu repartir après avoir changé de pneus, le Britannique n’a pas pu quitter les stands car son aileron était également endommagé.

« Mad Max », vainqueur de la course sprint samedi devant… Norris, repart d’Autriche en ayant accru de 12 points son avance sur le Britannique, désormais repoussé à 81 longueurs, tandis que le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), malchanceux et 11e dimanche, pointe désormais à 87 points.

« Nous pouvons dire que nous limitons les dégâts, bien sûr, ce n’est pas ce que nous voulons, pour nous deux. Nous sommes tous les deux ennuyés. Lando n’est pas le seul à être ennuyé, je le suis aussi », a souligné Verstappen.

-Lucky Russell-

L’heureux élu du jour a été Russell, qui a récolté les fruits presque sans le vouloir, puisqu’il pointait à 15 secondes des deux leaders, assurant ainsi une victoire tout à fait inattendue, la deuxième de sa carrière en F1 après le Brésil fin 2022.

« Au Canada, nous n’avons pas saisi notre chance et nous avons terminé troisièmes alors que nous aurions pu gagner. Et ici, nous méritons la troisième place et nous avons gagné ! L’équipe a fait un travail remarquable pour revenir dans le Top 3 et nous avons vraiment maximisé notre potentiel. ce week-end, nous n’aurions pas pu faire mieux », savoure le Britannique.

Le pilote de 26 ans offre ainsi à Mercedes sa première victoire depuis novembre 2022, confirmant le renouveau de l’écurie allemande observé ces dernières semaines.

L’Australien Oscar Piastri (McLaren), auteur d’une superbe course, a pris la deuxième place à seulement deux secondes de Russell alors qu’il était parti en sixième position. Après avoir signé le troisième temps des qualifications samedi, son meilleur temps a été invalidé pour sortie des limites de la piste. Sans cela, il aurait probablement remporté son premier succès en F1, preuve que McLaren se rapproche de plus en plus de Red Bull.

L’Espagnol Carlos Sainz a permis à Ferrari de décrocher un podium inattendu après un nouveau week-end compliqué pour la Scuderia, à l’image de la 11e place de Charles Leclerc. Le Monégasque n’a pas eu de chance puisque sa course a été gênée dès le premier virage par Piastri, qui l’a percuté et endommagé son aileron avant, l’obligeant à rentrer aux stands pour le changer.

L’autre bonne surprise du jour est à mettre au crédit de l’écurie américaine Haas, dont les deux voitures terminent dans le Top 10 avec l’Allemand Nico Hülkenberg et le Danois Kevin Magnussen respectivement sixième et huitième.

Après avoir placé ses deux voitures dans les points lors des deux dernières courses, l’écurie Alpine n’a pas pu rééditer l’exploit en Autriche mais repart tout de même avec un point puisque Pierre Gasly termine dixième. Esteban Ocon doit se contenter de la 12e place.

Les deux pilotes français ont une nouvelle fois donné des sueurs froides à leur équipe en se battant comme des chiffonniers en piste, heureusement sans dommage cette fois.

nb/cyj