Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Wembanyama convaincant pour sa première victoire avec les Spurs face à Houston

Victor Wembanyama, décisif en fin de match dans une ambiance folle, a remporté sa première victoire en NBA avec les San Antonio Spurs face aux Houston Rockets (126-122 après prolongation), vendredi à domicile.

4 minutes

C’est une nouvelle étape dans la carrière du prodige français en NBA. Victor Wembanyama, brillant lors d’une fin de match folle dans une arène fondante, a arraché sa première victoire avec les Spurs contre Houston (126-122), vendredi 27 octobre, à San Antonio.

Après avoir égalisé à 111 et défendu avec énergie pour aller en prolongation, « Wemby » a brillé durant les cinq minutes supplémentaires et fait chavirer le public de San Antonio, qui rêve de retrouver les sommets avec son joyau français de 19 ans.

«Je suis fier de ce que nous avons fait ce soir. Ça m’a surpris de vouloir faire la fête dans les vestiaires, ce n’est qu’une victoire, mais c’est un jour dont je me souviendrai », a lancé en conférence de presse le Français, auteur de 21 points et 12 rebonds, son premier « double-double ». accompagné d’une passe décisive, de deux interceptions et de trois contres.

« Il a fallu se sacrifier pour l’équipe »

Dans le centre de San Antonio, où les averses se poursuivent depuis le début de la semaine, les habitants ont pu assister, vendredi soir, au défilé annuel prévu en amont du Jour des Morts, une célébration colorée au cœur de la tradition mexicaine. et les États américains voisins.

Environ 18 000 personnes ont sauté le défilé pour remplir le Frost Bank Center et célébrer, non pas un char fleuri, mais l’immense Victor Wembanyama (2,24 m), et elles n’ont eu aucun regret.

Tout a pourtant mal commencé, avec un match brouillon des deux côtés, Wembanyama sans compétence à trois points (0 sur 6) et souvent placé sur le banc par son entraîneur Gregg Popovich.

Houston a même creusé un petit écart lors du quatrième quart-temps, avant que les Spurs ne se réveillent enfin, dans le sillage du Français, notamment auteur d’un double contre spectaculaire sur Jabari Smith Jr pour inverser la tendance.

« Il fallait se sacrifier pour l’équipe, ne pas réfléchir, c’est un instinct », a-t-il commenté.

« C’est une victoire du désir. Nous avons vu que la ‘dynamique’ a changé au quatrième quart-temps. Collectivement, nous avons complètement changé la situation. Individuellement, je le voulais vraiment. »

Wembanyama a arraché la prolongation en conduisant un adversaire pour un panier à proximité du cercle, avant de se battre au rebond et de remporter un entre-deux décisif. Puis il a immédiatement donné le ton de la fin de match avec un panier à mi-distance, deux actions « d’embrayage » selon le vocabulaire NBA, rares pour un débutant.

« Wemby, Wemby! »

« Toute ma vie, j’ai préféré les fins de match, où je me sens mieux. Mais c’est aussi un axe de progression, de pouvoir apporter sa contribution à l’équipe dès le début. Disons qu’il faut à tout prix pousser l’équipe. au sommet, je ne peux pas me permettre de montrer un mauvais visage si je veux aider cette équipe à gagner. »

Déclenché par un dunk dans la dernière période, le « Wemby, Wemby ! puis a continué à descendre des tribunes. Les supporters épris n’ont pas été les seuls à hurler contre le Français, qui a reçu un coup mémorable de son tempétueux entraîneur à une minute de la fin, symbole de son match imparfait.

«J’ai oublié un système. C’était une petite erreur, c’était tout à fait légitime qu’il me crie dessus, je m’excuse », a-t-il déclaré en souriant.

Voir égalementDe Tony Parker à Victor Wembanyama : la belle histoire des Blues en NBA

Ce deuxième match, très bel exemple de l’immense travail qui attend les Spurs pour revenir au sommet, lance le Français dans son aventure NBA après sa défaite inaugurale contre Dallas mercredi, lors d’une rencontre qui avait été entachée de nombreuses erreurs sur son terrain. partie (15 points, 5 fautes).

San Antonio a désormais rendez-vous dimanche à Los Angeles pour affronter les Clippers, un adversaire d’un calibre a priori supérieur à Houston, où évolue son coéquipier en équipe de France Nicolas Batum.

Avec l’AFP

France 24 Sport

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page