Skip to content
WFI contre les lutteurs |  Bajrang Punia exprime sa déception de ne pas avoir été consulté avant de former le comité de surveillance

Bajrang Punia a exprimé mardi sa déception que les lutteurs n’aient pas été consultés avant la formation du comité de surveillance par le gouvernement. Le comité est censé examiner les griefs des lutteurs concernant le harcèlement sexuel et mental de Brij Bhushan Singh.

S’adressant à Twitter, Bajrang a déclaré: « Nous avons été assurés que nous serions consultés avant la formation du comité de surveillance. Il est très triste que nous n’ayons même pas été consultés avant la formation de ce comité. »

Le ministre des Sports, Anurag Thakur, a annoncé lundi la formation du comité de surveillance de cinq membres dirigé par MC Mary Kom, qui comprend Yogeshwar DuttTrupti Murgunde, ancien PDG de TOPS, Capt Rajagopalan et ancien directeur exécutif de SAI (équipes) Radhika Sreeman.

La semaine dernière, Thakur avait annoncé la formation du comité de surveillance pour gérer les activités quotidiennes de la WFI après qu’un groupe de lutteurs dirigé par les olympiens Bajrang Punia, Sakshi Malik, Vinesh PhogatRavi Dhaiya et Deepak Punia ont participé à une manifestation au Jantar Mantar alléguant de nombreuses irrégularités de la part de la Wrestling Federation of India (WFI), notamment une mauvaise gestion de la gouvernance et le harcèlement sexuel des femmes grapplers par les entraîneurs et le président de la WFI, Brij Bhushan Sharan Singh.

Suivez-nous sur Facebook ici

Restez connecté avec nous sur Twitter ici

Aimez et partagez notre page Instagram ici



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.