Skip to content
WFI contre les lutteurs |  L’ancien entraîneur de Bajrang Punia, Shako Bentinidis, dénonce WFI et qualifie les membres de « non professionnels »

Les lutteurs indiens qui protestaient contre le président de la WFI, Brij Bhushan Singh, ont reçu beaucoup de soutien non seulement des fans de ce sport, mais aussi de l’extérieur du pays. Shako Bentinidis, l’ancien entraîneur de Bajrang Punia, s’est prononcé en faveur de ce dernier et a critiqué le président de la WFI.

Shako, qui était l’entraîneur de Bajrang lors des Jeux olympiques de Tokyo en 2020, s’est adressé aux médias sociaux pour exprimer son point de vue. Dans un article fortement formulé, il a poursuivi en expliquant à quel point les lutteurs et les entraîneurs ont été traités par la WFI. Le Géorgien a été limogé sans ménagement en novembre 2021, malgré l’obtention d’une médaille pour le pays.

Il a écrit: « Je voudrais exprimer mon soutien à tous les membres de l’équipe de lutte indienne et à tous les fans de lutte. Tous les membres de la Fédération devraient partir immédiatement. Je sers ce beau sport depuis 35 ans, mais je n’ai jamais eu des contacts avec de tels non-professionnels. Ils m’ont mis en enfer pendant ce qu’on appelle 4 ans. Inutile de raconter tous les détails ici, je dirai juste qu’ils ont manqué de respect à tout le monde.

« Pendant quatre ans, j’ai été accrédité uniquement pour les Jeux Olympiques, et avec l’aide du Comité Olympique et de mon athlète, ils m’ont menti à chaque fois. Votre nom de famille a été donné et vous auriez dû le prendre à votre arrivée, mais vous étaient même sur la liste (c’est juste drôle).

« J’ai toujours essayé de mener mon programme pour que nous ayons des résultats, pour que le monde entier puisse voir notre force et notre unité. Ils m’ont démotivé pour continuer ma carrière réussie. Je peux imaginer combien d’athlètes ont abandonné la lutte. La plupart des lutteurs de toute l’Inde n’ont pas faim et toutes les conditions sont réunies pour aider ces lutteurs talentueux.

« Je voudrais dire quelques mots de remerciement aux deux plus grandes entreprises qui ont joué le plus grand rôle (pas la fédération) mais ces sponsors JSW sport et Olympic Gold Quest. Sportifs, si ce n’était pas pour les sponsors mentionnés ci-dessus (JSW -OGQ), le pays n’aurait pas autant de médailles. La fédération devrait être immédiatement nettoyée de ces personnes illégales afin qu’une personne qui aime ce sport comme sa propre famille arrive à la tête.

Suivez-nous sur Facebook ici

Restez connecté avec nous sur Twitter ici

Aimez et partagez notre page Instagram ici



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.