En négociations avec le FMI, le Pakistan lance une vague de privatisations massives

« À l’exception des entreprises publiques stratégiques, toutes les entreprises – rentables ou déficitaires – seront privatisées » bientôt, a annoncé mardi 14 mai, le Premier ministre du Pakistan, Shehbaz Sharif, rapporte GéoTV.

La compagnie aérienne nationale Pakistan International Airlines est la première compagnie dans le viseur du gouvernement. Une décision qui n’est pas une surprise, car le Pakistan tente de s’en débarrasser depuis des années. Le gouvernement Sharif s’est efforcé de conclure le processus le plus rapidement possible ces derniers mois, en raison de pertes cumulées de 713 milliards de roupies (environ 2,3 milliards d’euros) en juin. l’année dernière.

Le Premier ministre a expliqué, pour justifier ces privatisations massives, que le rôle du gouvernement n’était pas « non pas pour faire des affaires mais pour garantir un environnement favorable aux affaires et aux investissements ». Ces déclarations surviennent alors

Quitter la version mobile