En Nouvelle-Calédonie, un appel au calme après de nouveaux affrontements


La situation reste très tendue jeudi en Nouvelle-Calédonie. Emmanuel Macron doit présider une réunion suivie d’un échange avec les élus. L’armée a été déployée sur le territoire, après que les émeutes entre indépendantistes et loyalistes ont fait quatre morts, dont un gendarme, en trois jours. Un couvre-feu a également été décrété et TikTok interdit.

Quitter la version mobile