quel est l’état d’urgence instauré par le gouvernement ?

Publié


Durée de la vidéo : 2 minutes

Alors que les émeutes se poursuivent en Nouvelle-Calédonie autour du projet de réforme constitutionnelle, Emmanuel Macron a décidé de décréter l'état d'urgence mercredi 15 mai.

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : quel est l’état d’urgence instauré par le gouvernement ?
Alors que les émeutes se poursuivent en Nouvelle-Calédonie autour du projet de réforme constitutionnelle, Emmanuel Macron a décidé de décréter l’état d’urgence mercredi 15 mai.
(France2)

Alors que les émeutes se poursuivent en Nouvelle-Calédonie autour du projet de réforme constitutionnelle, Emmanuel Macron a décidé de décréter l’état d’urgence mercredi 15 mai.

À circonstances exceptionnelles, régime exceptionnel. L’état d’urgence vient d’entrer en vigueur à 20 heures en Nouvelle-Calédonie. Les principales mesures de ce régime d’exception permettent au ministre, au préfet et au commissaire de Nouvelle-Calédonie de restreindre les libertés, par exemple l’interdiction de manifester, la fermeture des lieux publics, l’assignation à résidence ou les perquisitions administratives.

« C’est une sorte de boîte à outils dont dispose le Haut-Commissaire en Nouvelle-Calédonie. Il est important de rappeler que la fermeté est de mise. », a déclaré le porte-parole du gouvernement. Quelles sont les limites de l’état d’urgence ? Elle est prévue pour une durée initiale de 12 jours, mais pourra être renouvelée par un vote du Parlement. Quant aux conséquences sur l’État de droit, les mesures effectivement prises pourraient surtout « capter le signal politique »selon un spécialiste.

Quitter la version mobile